Toulouse

Numérique

Ocssimore: inauguration du pôle de sécurité digitale toulousain

Par Fleur Olagnier, le 07 février 2018

Les laboratoires Pierre Fabre, Informatique Banque Populaire, Informatique & Technologies Caisse d'Épargne et Météo France inaugurent le 8 février leur hub de sécurité digitale à Balma-Gramont. Nommé Ocssimore, le cluster accueillera d'ici peu écoles, laboratoires de recherches, start-up et PME pour du brainstorming dans le domaine de la cybersécurité.  

Photo : Ocssimore

Créé en mars 2017 par les laboratoires Pierre Fabre, Informatique Banque Populaire (i-BP), Informatique & Technologies Caisse d'Épargne et Météo France, Ocssimore est le premier cluster dédié à la cybersécurité en Occitanie. Ce jeudi 8 février, ses fondateurs inaugurent un hub de l'innovation dans le parc de l'Héliopôle à Balma-Gramont. Les 500 m2 de locaux seront bientôt occupés par des entreprises, écoles, start-up et laboratoires de recherche qui travaillent dans le monde de la sécurité digitale.

"Nous avons créé Ocssimore pour faire face à un besoin, faire émerger une offre de solutions en matière de cybersécurité que l'on ne trouve pas actuellement sur le marché", déclare Daniel Dure, directeur des systèmes d'information à Météo France. "L'objectif est de partager les connaissances et l'innovation entre les développeurs et chefs de projet des membres de l'association Ocssimore, avec des étudiants, des chercheurs, des entrepreneurs et des fournisseurs de services riches en idées sur la sécurité informatique", ajoute Christophe Guillot, digital solutions partner pour les laboratoires Pierre Fabre. Le budget annuel de l'association sera d'environ 100 000 €. 

Quatre axes de travail

Les projets du cluster présidé par Antoine Derain, directeur de la technologie chez i-BP, porteront sur quatre axes principaux. Tout d'abord l'analyse comportementale, pour par exemple prévoir des actes de fraude à la carte bleue ou fluidifier les services en ligne accessibles aux clients d'une banque à partir de leurs habitudes de navigation. Une autre thématique importante est le cloud, et notamment les mécanismes à développer pour garantir la sécurité des données externalisées. Puis, Ocssimore compte mener une politique de sensibilisation à la sécurité informatique, via des événements de gamification, des coding challenges ou encore des vidéos promotionnelles. Enfin, l'association travaille déjà depuis sa création sur des problématiques liées au machine learning et à l'intelligence artificielle. Le cluster a notamment réalisé des expériences en maintenance prédictive avec l'IoT Valley.

Trois nouveaux membres 

Aujourd'hui, trois start-up collaborent déjà avec Ocssimore. "Nous ne serons pas un incubateur à proprement parler, mais pourrons héberger des start-up temporairement le temps d'un projet, ou plus longtemps si cela est pertinent", souligne Médéric Collas, responsable innovation sécurité chez i-BP. Par ailleurs, Tisséo Voyageurs, Lyra Network et IMS Networks ont intégré l'association en 2018, et l'objectif à terme est de ne pas dépasser la quinzaine de membres "pour conserver une certaine dynamique". 

Photo : Ocssimore

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture