Occitanie

Collectivité

La Région Occitanie investit 211 millions d'euros dans un plan de relance pour l'emploi

Par Fleur Olagnier, le 15 juillet 2020

Après avoir élaboré un plan d'urgence de 370 millions d'euros pour faire face au début de la crise liée à l'épidémie de coronavirus, la Région Occitanie engage 211 millions d'euros dans un grand plan de relance pour l'emploi. L'opération comprend notamment les plans tourisme, aérospatial, viticulture et nautisme, ainsi que la création de nouveaux dispositifs de formation et d'outils stratégiques de relocalisation. 

Formation devant des élèves
La Région Occitanie va soutenir l’ouverture de nouvelles formations ciblées via un bonus de 2000 € par contrat d’apprentissage. — Photo : Gilles Lefrancq

Le nouveau plan de relance pour l’emploi de la Région Occitanie fait suite au plan d’urgence de 370 millions d’euros mis en place depuis avril pour, notamment, la commande de 22 millions de masques et la création des fonds de solidarité Entreprises & Associations et L’Occal pour le tourisme et l’artisanat. « Nous lançons ce plan immédiatement sans attendre la rentrée de septembre, car il est nécessaire d’agir vite pour éviter une cryogénisation de l’économie et aider les entreprises à maintenir et créer des emplois dans de nouvelles filières », souligne Nadia Pellefigue, vice-présidente de la Région en charge du développement économique, de la recherche, de l’innovation et de l’enseignement supérieur.

12 millions d’euros pour le tourisme

Le plan de relance pour l’emploi correspond à 211 millions d’euros, avec un effet levier de 400 millions d’euros, qui sont investis aux deux tiers par autofinancement de la Région et au tiers par emprunt. Le premier objectif vise à soutenir les filières les plus impactées par l’arrêt ou le ralentissement de leurs activités. Cette opération passe par un plan de relance tourisme vert et durable de 12 millions d’euros pour venir en aide à un secteur qui représente 100 000 emplois et 10 % du PIB régional.

À noter que le Comité régional du tourisme (CRT) a également proposé à la Région de mettre en place un ambitieux plan de relance de 3 millions d’euros pour faire découvrir les points d’intérêt régionaux aux Occitans. En outre, 500 000 euros sont mobilisés pour préserver les emplois du nautisme et de plaisance, via des actions telles que l’accompagnement des entreprises sur les grands salons nautiques.

« Limiter les licenciements secs »

Les plans adressant les filières aérospatiale et viticole, de respectivement 100 millions et 7 millions d’euros, ont été présentés dans les semaines précédentes. Par ailleurs, 34 millions d’euros dont 6 millions de fonds européens sont alloués au volet formation. « Il faut diminuer la proportion de licenciements secs dans les entreprises, et cela passe par le maintien et de développement des formations à destination des apprentis et des salariés », commente Nadia Pellefigue. Un complément financier sera apporté aux CFA pour chaque contrat d’apprentissage, à partir de 1 000 € et jusqu’à 1 500 € en fonction de la zone géographique. La Région soutiendra également l’ouverture de nouvelles formations ciblées par un supplément de 2 000 € par contrat lors de la première année d’ouverture (dans la limite des 14 premiers contrats).

De plus, une Cité de l’économie et des métiers de demain doit ouvrir ses portes en septembre à Montpellier. Ce lieu accueillera des conférences et journées dédiées aux jeunes et permettra notamment la promotion d’offres d’accompagnement et de solutions de financement.

Faciliter les relocalisations

L’Occitanie souhaite crée une Agence régionale des investissements stratégiques (Aris), afin d’investir par exemple dans des projets qui concourent à l’autonomie ou à la relocalisation d’activités et de savoir-faire. Un investissement de 17 millions d’euros pour un effet de levier annoncé de 85 millions d’euros. L’Aris permettra ainsi de soutenir et de favoriser l’émergence de projets industriels en particulier dans la santé, l’énergie, l’économie circulaire, l’agroalimentaire ou le numérique.

Enfin en parallèle, la Région a présenté son plan de transformation et de développement "green New Deal". Inspirée d’une initiative de la Commission européenne, cette démarche vise un modèle économique plus sobre qui vise la neutralité carbone d’ici 2050. Le premier volet de cette démarche à moyen et long terme porte sur l’alimentation. Un budget global estimé à 24 millions d’euros sur la période 2020-2021 devrait permettre de développer un modèle agricole plus vertueux, basé notamment sur le circuit court.

Formation devant des élèves
La Région Occitanie va soutenir l’ouverture de nouvelles formations ciblées via un bonus de 2000 € par contrat d’apprentissage. — Photo : Gilles Lefrancq

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail