Occitanie

Aéronautique

La Région Occitanie mobilise 100 millions d'euros pour soutenir les PME de l'aéronautique

Par Paul Falzon, le 03 juillet 2020

Trois jours après l'annonce du plan de restructuration d'Airbus, le plan de soutien à la filière aéronautique et spatiale en Occitanie se fixe trois objectifs : le maintien de l'emploi et des compétences, le soutien à la production et à l'innovation, et le renforcement de la structuration financière de la supply-chain.

Dans l'usine du sous-traitant aéronautique Aerem dans le Gers
Parmi les priorités définies par la Région Occitanie, le soutien aux projets d'investissement et de modernisation des PME de l'aéronautique est doté d'une enveloppe de 20 millions d'euros. — Photo : Stéphane Brugidou

Trois jours après l’annonce du plan de restructuration d’Airbus, qui prévoit la suppression de près de 3 600 postes à Toulouse, la présentation du plan régional de soutien à la filière aéronautique se veut une première réponse politique et financière aux besoins des PME du secteur Occitanie. Le programme, doté d’une enveloppe de 100 millions d'euros, poursuit trois objectifs : le maintien de l’emploi et des compétences, le soutien à la production et à l’innovation, et le renforcement de la structuration financière de la supply-chain. Il complète un premier plan régional de 200 millions d'euros initié en 2017 pour accompagner, à l’époque, la montée en cadence de la filière.

Soutien aux formations par apprentissage

La priorité est désormais au maintien des compétences et des emplois pour, dans un premier temps, limiter l’impact social de la crise. À plus long terme, « l’enjeu est de maintenir au maximum les salariés dans l’emploi pour que, quand la reprise sera là, la supply-chain puisse répondre », a insisté la présidente de la Région Occitanie Carole Delga. Ce premier axe est doté de 35 millions d'euros sur deux ans.

L'essentiel de cette enveloppe (15 M€) reste fléché sur un « fonds régional de sauvegarde et de développement de l’emploi dans les territoires » destiné aux salariés de l’aéronautique qui perdront leur emploi et à ceux qui envisagent une reconversion. Parmi les autres mesures présentées par la Région, figurent l’accompagnement des entreprises par des cabinets de conseil RH (2 millions d'euros) et le soutien aux formations par apprentissage dans le secteur industriel (2 millions d'euros).

Accompagner les PME dans leur diversification

Le deuxième axe du plan régional concerne l’appareil productif de la supply-chain régional et le soutien à l’innovation : 20 millions d'euros serviront à accompagner les entreprises de la filière dans leur transformation et 23 millions pour soutenir la R & D et s’assurer « que le berceau de l’avion vert soit en Occitanie ». La Région va intervenir en tant qu’assistant à maîtrise d’ouvrage pour accompagner les PME de la filière dans leurs projets de diversification. Carole Delga a énuméré plusieurs secteurs mobilisant des savoir-faire proches de ceux développés dans l’aéronautique : industrie ferroviaire, systèmes embarqués, véhicules intelligents, et énergies renouvelables (dont l’éolien flottant).

Objectif : relocalisation industrielle

Sur un terrain plus politique, la présidente de Région a indiqué vouloir faire de l’Occitanie « un territoire de relocalisation industrielle ». Une agence dédiée aux investissements stratégiques sera en charge d’identifier et soutenir les projets à potentiel. L’exécutif occitan a aussi prévu de mettre en place « une plateforme inter-filières de promotion des savoir-faire et des compétences des acteurs régionaux » qui doit faciliter la mise en relation des entreprises, y compris à l’export.

Concernant l’avion décarboné, défini par le gouvernement comme l’horizon de la filière à horizon 2035, la Région Occitanie a prévu d’agir en complément du 1,5 milliard d’euros débloqués par le Conseil pour la recherche aéronautique civile (Corac), avec des appels à manifestation d’intérêts dédiés aux PME et ETI du territoire.

Des outils financiers pour consolider les TPE et PME

Les entreprises de taille moyenne seront également au cœur du troisième axe de ce plan de soutien, avec 12 M€ destinés à renforcer la structuration financière de la supply-chain face aux éventuels appétits étrangers. Carole Delga a confié au fonds Irdi Soridec Gestion la définition de nouveaux outils financiers fléchés sur de petits tickets, qui permettront d’appuyer les projets de consolidation ou d’investissement des TPE ou PME de la filière.

Le plan régional de soutien à l’aéronautique est susceptible d’évoluer dans les prochains mois, pour tenir compte de « la réalité du marché » dans un contexte très mouvant, a rappelé la patronne de la Région. Le soutien aux entreprises sera aussi conditionné au respect du dialogue social, a insisté le préfet de région Etienne Guyot, notamment pour obtenir les dispositifs d’activité partielle de longue durée annoncés le 9 juin : « Ce qui va compter, c’est l’accord entre le chef d’entreprise et les organisations représentatives des salariés », a résumé le représentant de l’État.

Dans l'usine du sous-traitant aéronautique Aerem dans le Gers
Parmi les priorités définies par la Région Occitanie, le soutien aux projets d'investissement et de modernisation des PME de l'aéronautique est doté d'une enveloppe de 20 millions d'euros. — Photo : Stéphane Brugidou

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail