Occitanie

Aéronautique

La PME Rossi Aero lève 6 millions d'euros et fait le pari d'un modèle industriel français

Par Agnès Baritou, le 02 juin 2017

L'équipementier aéronautique Rossi Aéro a levé 6 millions d'euros pour financer son développement, notamment la robotisation d'une nouvelle usine.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Clôturée début mai, cette levée de fonds de six millions d'euros organisée par Oaklins Aelios fait entrer deux nouveaux actionnaires chez Rossi Aero : la société de gestion locale Irdi Soridec Gestion, qui accompagne en capital les entreprises basées dans le grand quart Sud-Ouest, et BNP Paribas développement, filiale à 100 % de BNP Paribas spécialisée dans le capital-investissement auprès des PME/PMI régionales.

La PME veut investir un nouveau segment

Objectif : accompagner le changement de dimension du groupe Rossi Aero, spécialisé dans la réalisation d'ensembles et de sous-ensembles avec une présence historique sur le prototypage et la pré-série. « Ce financement en haut de bilan va nous aider à investir dans notre future usine d'Eurocentre », explique Mathieu Rossi, directeur général. Rossi Aero y a acheté un terrain de 15 000 m² : un premier site de 2000 m² est opérationnel depuis début 2016 pour stocker des matières premières, un site industriel de 5000 m² y sortira de terre, livré au premier trimestre 2018. « Très fortement automatisé et robotisé, ce site nous permettra de nous développer sur des marchés où l'on n'est pas aujourd'hui, ceux de la fabrication en moyennes et grandes séries », dévoile le dirigeant. Le site historique de Saint-Caprais est conservé, mais dédié uniquement aux métiers du speed-shop, prototype et urgences. Le site de Muret (société Nauroy Industries rachetée en 2012) reste également ouvert, pour la fabrication en urgence et la série en tôlerie, chaudronnerie et formage à froid. Enfin, Rossi Aero dispose toujours d'un site de stockage d'outillages à Saint-Alban pour le compte de l'usine d'Airbus Saint-Eloi - le contrat court jusqu'en 2019.

Contre le modèle industriel des zones à bas coût

« Cette levée de fonds me rassure également sur la qualité de mon projet, car de nombreux investisseurs étaient intéressés. » À Rossi Aero de séduire les clients pour élargir son portefeuille. Des commerciaux sont recrutés à l'international. « Nous devons créer par l'automatisation et la robotisation un modèle industriel qui permette de conserver la production en Europe, près des clients », martèle le dirigeant dont l'entreprise participera pour la première fois au salon du Bourget en juin. Avec un chiffre d'affaires prévisionnel de 36 millions d'euros pour 2017, dont 30 % à l'export, le groupe de 250 personnes se positionne comme un partenaire privilégié d'Airbus, Stelia, Safran, Latécoère et Triumph Group.

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail