Haute-Garonne

Technologies

Eyelights sur le point de livrer ses premiers GPS pour motos

Par Léo Rebeyrol, le 11 janvier 2017

Thomas De Saintignon et Romain Duflot, deux diplômés de l’ICAM à Toulouse et co-fondateurs d’Eyelights, vont bientôt commercialiser leur GPS pour motard. Ce kit qui s’intègre au casque permet de projeter sur la route les informations de conduites, sans perdre la celle-ci de vue.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

L'équipement pour casque conçu par Eyelights est déjà disponible en précommande sur le site de la start-up.  « Notre kit sera livré en France et en Europe d’ici fin mars 2017 » assure le co-fondateur, Romain Duflot. La production de l'objet connecté est sous-traitée à 90% en France. Composé d’une partie batterie, puce GPS et Bluetooth et d’une partie semblable à un verre de lunette, ce kit permet au motard de garder la vue sur la route tout en suivant des indications GPS et de vitesse (l'image est transmise dans son champ de vision, il n'a plus à baisser la tête pour suivre les informations). « Nous avons décidé de ne mettre que trois informations pour le motard (vitesse, trajet et trafic en temps réel), car au-dessus cela pourrait gêner la conduite » soulignent les deux ingénieurs de l'entreprise. Le produit se connecte en bluetooth avec le smartphone et fonctionne grâce à l’application propriétaire Eyelights, qui utilise les cartes HereMaps. Grâce au micro intégré, le motard peut ajouter ou changer une destination tout en conduisant son deux-roues.

Recrutements en vue pour 2017

La jeune pousse créée en avril 2016 et située à l’IoT Valley de Labège (écosystème dédié à l'internet des objets)  a levé 400 000 euros  pour démarrer le projet, il y a deux mois, auprès d'investisseurs privés. Outre les livraisons des premiers GPS fin mars, d'autres objectifs sont fixés pour cette année : la start-up compte recruter deux à trois personnes qualifiées en ingénierie, et atteindre les 100 000 euros de chiffre d’affaires. Quant aux projets futurs, les deux entrepreneurs sont clairs : « Nous n’avons pour l’instant pas d’autres projets en cours, on veut se consacrer pleinement à celui-ci. Mais une fois que le produit sera fini, on essaiera d’en faire une version améliorée ». Pas de CES à Las Vegas pour Eyelights : « Non seulement on était très occupés à ce moment-là, mais en plus on préfère se concentrer sur les salons dédiés à la moto. Et le marché américain en l’occurrence, possède des normes de sécurité différentes. Ce serait trop long et compliqué pour nous de s’y installer » note Thomas De Saintignon.

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail