Toulon

Numérique

XtreamWave donne vie à une technologie sans contact, sans objet et sécurisée

Par Hélène Lascols, le 09 novembre 2022

Fournir une alternative à la reconnaissance faciale ou l’identification par empreinte digitale. C’est le challenge que tente de relever la start-up toulonnaise XtreamWave avec une technologie basée sur la géométrie du cœur, propre à chaque individu.

Jean-Paul Caruana (3e en partant de la gauche), fondateur de XtreamWave et une partie de son équipe.
Jean-Paul Caruana (3e en partant de la gauche), fondateur de XtreamWave et une partie de son équipe. — Photo : XtreamWave

Jean-Paul Caruana, expert de la technologie sans contact, passé par Gemplus, puis Gemalto et Thales a toujours rêvé de fluidifier au maximum les transactions sécurisées et d’identifier les personnes sans porter d’objet. Depuis trois ans qu’il a créé XtreamWave, à Toulon, son rêve se rapproche chaque jour un peu plus de la réalité. Grâce à une équipe de 10 jeunes salariés, pour l’essentiel diplômés de l’école d’ingénieur Isen Méditerranée, voisine de son entreprise, il a mis au point une technologie permettant de détecter les mouvements les plus fins de chaque individu, et en l’occurrence, les mouvements cardiaques. "Grâce à la reconnaissance biométrique par radar à ondes millimétriques, nous pouvons définir pour chaque individu sa géométrie du cœur, parfaitement unique, non duplicable et non piratable", explique l’entrepreneur.

"Nous pouvons définir pour chaque individu sa géométrie du cœur, parfaitement unique, non duplicable et non piratable."

Cette géométrie cardiaque fait vibrer XtreamWave depuis trois ans : "plus de contrainte vestimentaire, plus de position particulière, ce que vous êtes donne accès à vos données", résume Jean-Paul Caruana, qui espère désormais boucler une levée de fonds de 2 millions d’euros avant la fin de l’année et qui sait déjà pouvoir compter sur le soutien de Bpifrance et de la Région Paca.

Structurer l’entreprise

Ces fonds permettraient à l’entreprise de se porter candidate à des programmes européens. "Nous sommes déjà dans les radars de l’Europe puisque nous avons décroché le label Seal of Excellence délivré par la Commission européenne à des projets jugés excellents par les évaluateurs. Avec des moyens financiers et humains, nous pourrions aller plus loin."

Cette levée de fonds doit ainsi permettre à la start-up toulonnaise de se structurer et de renforcer ses équipes marketing et vente, car XtreamWave a déjà accumulé un certain nombre de références, qui pourraient lui ouvrir d’autres portes et faire croître son chiffre d’affaires (400 000 € en 2021).

En travaillant sur la sécurité, sans contact, sans objet, la jeune entreprise a développé une palette d’outils, qui ne demandent qu’à être "marketés" pour conquérir davantage de clients. "Grâce à une puce miniature bourrée de technologie, nous sécurisons par exemple les consommables d’imprimantes industrielles, chez de grands fabricants européens d’imprimantes. Nous réalisons aussi les cartes de garantie pour le monde du luxe et travaillons déjà avec un grand fabricant de montres", détaille Jean-Paul Caruana. Plus récemment, XtreamWave s’est également intéressé aux bornes de recharge de voitures électriques en résidence et a développé un badge d’authentification brevetée. "Nous inventons des systèmes de détection, d’accès et de paiement à distance avec leur sécurité, en nous appuyant sur des partenariats universitaires et internationaux."

Des systèmes, qui reposent sur différentes technologies, dont la géométrie cardiaque constitue le point d’orgue. "Votre cœur vous permet d’être identifié par des données non publiques, invisibles et transportables. Et en plus, les signaux captés prouvent le mouvement, la vie…" Ouvrant la voie à d’autres applications, sur lesquelles les équipes de XtreamWave travaillent déjà, à travers le financement de deux thèses. Un premier démonstrateur pourrait voir le jour en 2023.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition