Toulon

Mécénat

Toulon Provence Méditerranée propose aux entreprises de s’impliquer dans les projets de la Métropole

Par Hélène Lascols, le 07 novembre 2023

Dans la culture, l’art, le patrimoine, le sport, l’éducation ou encore l’environnement, la Métropole Toulon Provence Méditerranée vient de sélectionner six projets emblématiques qu’elle porte. Elle propose aux entreprises du territoire de devenir des mécènes de ces projets. Outre les avantages fiscaux, cet engagement permet aux entreprises de co-construire le développement du territoire métropolitain.

L’Opéra de Toulon, fermé pour deux ans, a entamé sa rénovation, pour un montant de 30 millions d’euros.
L’Opéra de Toulon, fermé pour deux ans, a entamé sa rénovation, pour un montant de 30 millions d’euros. — Photo : Métropole TPM

C’est à l’occasion du salon VarUp, grand-messe varoise du monde de l’entreprise, que la métropole Toulon Provence Méditerranée a proposé aux chefs d’entreprise de devenir acteurs des projets de la métropole, une métropole qui maintient un "investissement soutenu, à 268 millions d’euros pour l’année 2023." Que le mécénat soit financier, de compétences ou en nature, "les entreprises peuvent participer aux projets du territoire", explique Patrick Pons, chargé de mission Financements privés au sein de la métropole toulonnaise.

Et d’ajouter : "Les financements publics sont de plus en plus difficiles à mobiliser et il est de moins en moins courant de réaliser des projets d’envergure en solo. Aujourd’hui, les collectivités s’appuient sur des appels à projets nationaux ou européens, elles signent des contrats pluriannuels d’investissements avec d’autres collectivités, comme la Région ou le Département. L’appel aux financements privés, des entreprises ou des particuliers, s’inscrit dans cette même logique et permettra, soit de baisser la charge du financement public, notamment sur les concitoyens, soit, à budget constant, de réaliser davantage de choses au profit du territoire."

Six projets emblématiques

Il aura fallu une bonne année à la métropole Toulon Provence Méditerranée pour bâtir cette nouvelle offre, notamment d’un point de vue juridique. "Une charte éthique a été rédigée pour que les règles du jeu soient parfaitement bordées. Des modèles de convention ont été validés par le service juridique. Puis, le Conseil métropolitain a sélectionné six projets, parmi une quinzaine proposée. Des projets emblématiques, qui s’inscrivent sur le moyen terme", raconte Patrick Pons.

L’Opéra de Toulon, fermé pour deux ans, entame sa rénovation pour un montant total de 30 millions d’euros. Plusieurs projets seront menés au salin des Pesquiers à Hyères, propriété du Conservatoire du littoral, géré depuis 2004 par la Métropole TPM, mais aussi à la Villa Noailles à Hyères. Trois chantiers (rénovation de la façade, aménagement des jardins, installation d’une VMC dernière génération) doivent offrir une seconde jeunesse à l’Hôtel des Arts. De nouveaux équipements, une piscine pour un montant de 6,6 millions d’euros, la couverture de l’espace de glisse urbaine pour 800 000 euros et la réfection du terrain de football avoisinant le million d’euros, doivent commencer à sortir de terre au premier trimestre 2024 au Vallon du Soleil à La Crau. Enfin, une nouvelle capitainerie d’un budget d’un million d’euros doit être prochainement construite sur le port de Toulon.

La future capitainerie du port de Toulon.
La future capitainerie du port de Toulon. - Photo : Métropole TPM

Deux supports de communication, l’un sur la construction de la nouvelle capitainerie du Port de Toulon, l’autre sur la réalisation de nouveaux équipements au Vallon du Soleil à La Crau, ont déjà été présentés. Quatre autres suivront à partir de 2024.

Des avantages fiscaux et des contreparties sur-mesure

Pour convaincre les entreprises de soutenir ces projets structurants pour le territoire toulonnais, la métropole mise sur les avantages fiscaux du mécénat, comme "élément déclencheur", sachant que le crédit d’impôt atteint 60 %, à déduire de l’impôt sur les sociétés. Mais la collectivité propose en outre aux sociétés des contreparties, qui peuvent être définies sur-mesure. À titre indicatif, un don de 10 000 euros à l’un des projets d’aménagement au Vallon du Soleil ouvre droit à la mention du mécène sur les documents de communication autour du mécénat et à 10 invitations pour l’inauguration du site. À l’autre bout, l’entreprise qui octroierait un don de 200 000 euros pourrait bénéficier en retour de la présence de son logo dans les supports de communication du projet, d’une privatisation totale du site pour une manifestation ou encore de l’inscription de son nom sur la plaque inaugurale.

Patrick Pons insiste : "Il est possible de concevoir des contreparties sur mesure", ayant bien conscience qu’il est "primordial pour les entreprises, surtout leurs salariés et les familles, qu’elles puissent s’approprier le projet en faveur duquel elles s’engagent." C’est notamment pour cette raison que les chantiers les plus importants à l’image de celui de l’Hôtel des Arts ont été "découpés" en plusieurs lots, permettant aux futurs mécènes de mesurer concrètement le résultat de leur soutien financier.

La future piscine du projet Vallon du soleil, à La Crau.
La future piscine du projet Vallon du soleil, à La Crau. - Photo : Métropole TPM

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition