Alpes-Maritimes

Sport

Stéphane Diagana en course pour développer l'économie sportive azuréenne

Par Olivia Oreggia, le 19 juillet 2021

Champion du monde au 400 mètres haies, Stéphane Diagana s’est reconverti notamment en porte-parole du sport-santé. Une question fortement d’actualité depuis le développement du télétravail, que l’ancien athlète porte dans les entreprises ou encore au travers de son projet de campus dédié à Mougins.

Stéphane Diagana, ancien champion du monde d'athlétisme, chantre du sport-santé depuis des années.
Stéphane Diagana, ancien champion du monde d'athlétisme, chantre du sport-santé depuis des années. — Photo : Olivia Oreggia

Le sport est resté son univers. Installé sur la Côte d’Azur depuis plusieurs années, Stéphane Diagana, 52 ans, intervient en entreprise pour parler performance, activité physique, bien-être et santé. Membre de la commission des athlètes pour les JO de Paris 2024, il est également consultant auprès de la Caisse d’Épargne Côte d’Azur qui fait partie du groupe BPCE, partenaire de l’événement dont Nice sera une des villes hôtes puisqu’elle en accueillera des matches de football.

La CECAZ soutien la filière sportive et notamment des athlètes du territoire, engagés aux JO de Tokyo.
La CECAZ soutien la filière sportive et notamment des athlètes du territoire, engagés aux JO de Tokyo. - Photo : Olivia Oreggia

"Paris 2024 laissera un héritage mais davantage immatériel qu’en termes d’équipements", explique-t-il. "Depuis le Covid, il y a une prise de conscience de l’importance du mouvement en général et de la place qu’il doit prendre dans notre vie. Il y a une réelle demande et s’il y a une demande, il y a une économie."

Près de 4 hectares à Sophia Antipolis

Stéphane Diagana a lancé, il y a cinq ans déjà, un projet majeur en matière de sport-santé sur le territoire azuréen. Avec son épouse Odile Lesage Diagana (elle-même championne d’heptathlon et de pentathlon), il porte la création d’un campus dédié, sur un terrain de près de quatre hectares à Mougins, regroupant une piste d’athlétisme, une piscine olympique, des équipements en salles, une plateforme d’évaluation, de l’hébergement… une offre qui se veut unique en la matière.

Le Campus Sport Santé devrait voir le jour à Mougins dans le périmètre de la technopole de Sophia Antipolis.
Le Campus Sport Santé devrait voir le jour à Mougins dans le périmètre de la technopole de Sophia Antipolis. - Photo : DR

"L’idée est de proposer toute une gamme d’activités physiques à destination des entreprises et des salariés de Sophia Antipolis ou des résidents, que ce soit en matière de prévention ou d’accompagnement dans le sport-santé thérapeutique. Nous voulons nous adresser à des personnes très sédentaires ou à des sportifs aguerris voulant par exemple préparer un Ironman (compétition regroupant 3,8 km à la nage, 42 km de course à pied, 180 km à vélo, NDLR). Nous sommes une destination de tourisme sportif, nous avons les atouts pour faire profiter de ce terrain de jeu magnifique qu’est la Côte d’Azur et qui n’est pas assez bien intégré aujourd’hui dans l’offre touristique des Alpes-Maritimes. Il y a un potentiel incroyable. Le Plan Local d’Urbanisme a évolué, le permis de construire est désormais purgé de tout recours. Nous devrions avoir des avancées à l’automne pour commencer au plus tôt les travaux l’année prochaine. On ne lâche pas car on est sûrs de proposer un projet pertinent."

Ce campus permettrait, selon l’ancien athlète, la création de 60 à 80 emplois et deviendrait ainsi un des acteurs majeurs de cette filière qui ne demande qu’à se développer et qui regroupe pour l’heure sur les deux départements du Var et des Alpes-Maritimes, près de 6 500 entreprises (du groupe varois Oreca au club de football de l’OGC Nice ou Aqualung la Spirotechnique à Carros) pour un chiffre d’affaires total de 1,7 milliard d’euros et 6 640 salariés.

Stéphane Diagana, ancien champion du monde d'athlétisme, chantre du sport-santé depuis des années.
Stéphane Diagana, ancien champion du monde d'athlétisme, chantre du sport-santé depuis des années. — Photo : Olivia Oreggia

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail