Alpes-Maritimes

Industrie

Ragni ouvre son capital à Bpifrance et AfricInvest

Par Olivia Oreggia, le 23 juin 2021

Fabricant d’éclairage public basé à La Gaude, près de Nice, Ragni ouvre son capital à Bpifrance et AfricInvest, au travers de ses Fonds Franco-Africains. Il s’agit pour le groupe familial de poursuivre ses investissements dans l’industrie 4.0 et d’accélérer son développement à l'export, notamment en Afrique.

Marcel Ragni, président du groupe Ragni.
Marcel Ragni, président du groupe Ragni. — Photo : Olivier Warter

C’est une première en 94 ans d’existence : l’entreprise familiale Ragni (150 salariés, CA : 50 M€), concepteur et fabricant de solutions d’éclairage public implanté à La Gaude (Alpes-Maritimes), vient d’ouvrir son capital pour y accueillir Bpifrance et AfricInvest, acteur majeur du capital-investissement dédié à l’Afrique fondé en 1994. AfricInvest gère le Fonds Franco-Africain, qui a vocation à investir entre trois et six millions d’euros dans des PME françaises ayant un projet de développement en Afrique dont le chiffre d’affaires cible est compris entre 20 millions d’euros et 300 millions d’euros.

Le ticket cumulé des deux entités reste minoritaire. "La direction générale du groupe est aujourd’hui entre les mains de mes deux fils, Jean-Christophe et Stéphane, quatrième génération de Ragni aux commandes, souligne Marcel Ragni, président du groupe. L’entrée au capital de partenaires solides en mesure d’accompagner le passage au stade d’ETI s’est fait naturellement avec Bpifrance et AfricInvest."

Présent dans plus de 60 pays

Porte-drapeau de la FrenchFab, adhérente du Pacte Mondial des Nations Unies, labellisée Entreprise du Patrimoine Vivant, membre de la communauté du Coq Vert de Bpifrance qui regroupe les entreprises engagées dans la transition écologique, Ragni est une entreprise pour le moins engagée. Un exemple de réussite industrielle comme il y en a peu sur la Côte d’Azur.
Le groupe est par ailleurs présent dans plus de 60 pays, notamment en Afrique depuis de nombreuses années, d’abord au Maghreb puis en Afrique centrale et dans les pays de l’ouest (Sénégal, Mali, Niger, Bénin). Un fabuleux terrain de jeu qui voit donc son développement s’y accélérer via l’arrivée de ses nouveaux investisseurs.

L'enjeu majeur de renouvellement de l'éclairage public en France

Ragni compte également deux filiales à Denver, aux États-Unis, et à Mostar, en Bosnie-Herzégovine. "Nos filiales sont de précieux relais qui nous permettent de fabriquer sur place des produits que nous distribuons ensuite localement : Ragni Lighting fournit le continent américain et le Canada, précise Jean-Christophe Ragni, directeur général. De son côté, Ragni IC effectue la distribution sur l’ensemble des pays voisins de la Bosnie-Herzégovine."

Mais la croissance de l’entreprise continuera aussi bien sûr à se construire en France, où l’éclairage public regroupe quelque 11 millions de points lumineux dont seulement 15 à 20 % sont équipés de technologies type Led et 40 % ont plus de vingt-cinq ans. "Le parc d’éclairage français est vieillissant, énergivore, il y a un enjeu majeur de renouvellement des installations sur les vingt-cinq prochaines années, souligne Stéphane Ragni, directeur général. En tant qu’industriel français produisant l’intégralité de ses éclairages dans les Alpes-Maritimes, Ragni a un rôle central à tenir dans cette importante phase de rénovation."

Marcel Ragni, président du groupe Ragni.
Marcel Ragni, président du groupe Ragni. — Photo : Olivier Warter

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail