Var

BTP

Pour le BTP du Var, la relance reste à faire

Par Hélène Lascols, le 21 janvier 2021

Réunis en Préfecture du Var pour évoquer la crise sanitaire, les aides de l’État et le plan de relance, les acteurs du BTP varois ont pointé du doigt la faible mobilisation des collectivités locales pour sortir des projets structurants. Ils demandent une mobilisation des acteurs publics pour relancer l’investissement local.

Pour la quatrième fois en un an, le préfet du Var, Evence Richard a rencontré les acteurs du BTP varois, un temps d’échange au cours duquel, il a rappelé les différentes mesures d’aides mises en place par l’Etat et entendu leurs doléances.
Pour la quatrième fois en un an, le préfet du Var, Evence Richard a rencontré les acteurs du BTP varois, un temps d’échange au cours duquel, il a rappelé les différentes mesures d’aides mises en place par l’Etat et entendu leurs doléances. — Photo : Préfecture du Var

Selon les derniers chiffres communiqués par le préfet du Var, Evence Richard, plus de 42 600 entreprises ont bénéficié du fonds de solidarité pour un montant total de 244 millions d’euros, dont 9 % de ce montant a été versé à des entreprises du secteur de la construction. Par ailleurs, 201 entreprises du secteur ont bénéficié, par l’intermédiaire de la DDFIP Var (direction départementale des finances publiques, NDLR), de mesures d’accompagnement (reports d’échéances fiscales, remboursements accélérés de crédits d’impôts, octroi de délais de paiement) pour un enjeu de 2,25 millions d’euros. Enfin, quelque 3 400 entreprises du BTP ont été indemnisées au titre de l’activité partielle, qui a concerné plus de 21 700 salariés depuis le premier confinement.

Un effort reconnu par la Fédération du BTP du Var, soulignant que « malgré le contexte, avec l’appui des dispositifs de soutien rapidement mis en place, l’appareil de production a démontré une forte résilience, avec des pertes d’emplois limitées au personnel intérimaire. »

Une activité en baisse

Toutefois, l’activité du bâtiment et des travaux publics en 2020 se solde par une chute de 15 % par rapport à 2019. « Une perte globale de chiffre d’affaires historique mais moins catastrophique qu’envisagée au moment du déconfinement », précise Jean-Jacques Castillon, président de la fédération du BTP du Var. Quant aux marges, malgré un redressement depuis la fin du premier confinement, elles restent bien en dessous de leur niveau d’avant crise, en raison des surcoûts liées aux mesures sanitaires, qui sont largement supportées par les entreprises et d’une concurrence accrue.

Dans ce contexte, la relance reste à faire pour les entreprises du BTP, qui ont terminé 2020 en vivant sur leurs acquis de mars 2020.

Selon les chiffres de la fédération varoise, dans le bâtiment, l’amélioration-entretien, qui représente la moitié du chiffre d’affaires du secteur, est en baisse de 9 %, en ayant pourtant moins souffert de la crise, du fait de chantiers souvent plus petits avec moins de coactivité. Le neuf (logement ou non résidentiel) s’effondre quant à lui de 22 % et dans les travaux publics, les appels d’offres sont à la peine avec une chute de l’ordre de 35 à 40 %. « On voit les conséquences de la longue parenthèse administrative liée au confinement puis aux élections municipales, qui ont mis à l’arrêt les collectivités pendant 4 mois de mi-mars à mi-juillet, quatre mois durant lesquels les permis de construire n’ont pas été instruits et les marchés de travaux n’ont pas été lancés, ou si peu », déplore Jean-Jacques Castillon.

Une relance, qui tarde à porter ses fruits

Dans ce contexte, les professionnels demandent que le « Var prenne toute sa part dans le Plan de relance, dont 10 milliards d’euros alloués pour soutenir le BTP, et les collectivités doivent y contribuer par l’instruction active des permis de construire et le lancement de nouveaux appels d’offres. »

À ce jour, dans le Var, 162 projets, portant sur la rénovation des bâtiments de l’État pour un montant avoisinant les 26 millions d’euros ont été retenus au plan de relance. Mais la fédération note la faible mobilisation des collectivités locales pour sortir des projets, alors que les premiers arrivés seront les premiers servis. « Il n’y a pas de grands travaux structurants en projet dans le Var qui fasse l’objet d’une consultation d’entreprises ou d’un soutien du Plan de relance. Les travaux publics et le gros œuvre semblent être les grands oubliés. D’un point de vue géographique, ce plan fera des heureux, mais aussi des malheureux, notamment dans le Var, largement moins doté que d’autres départements », souligne Antoine Gonzalez, président de la section Travaux publics de la fédération varoise.

Les perspectives 2021 pour les travaux publics sont incertaines et dépendront de la mobilisation des acteurs publics pour relancer massivement l’investissement local. Les professionnels attendent donc les collectivités sur la territorialisation de la relance. À l’heure actuelle, une hausse d’activité de 11 % est attendue pour le bâtiment, « un simple rebond quand on la compare à une année 2020, au cours de laquelle un mois et demi a été retranché par la crise sanitaire et qui se situe à près de 6 % en dessous de 2019 », note la fédération.

Pour la quatrième fois en un an, le préfet du Var, Evence Richard a rencontré les acteurs du BTP varois, un temps d’échange au cours duquel, il a rappelé les différentes mesures d’aides mises en place par l’Etat et entendu leurs doléances.
Pour la quatrième fois en un an, le préfet du Var, Evence Richard a rencontré les acteurs du BTP varois, un temps d’échange au cours duquel, il a rappelé les différentes mesures d’aides mises en place par l’Etat et entendu leurs doléances. — Photo : Préfecture du Var

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail