Alpes-Maritimes

Réseaux économiques

Pierre Ippolito prend les rênes de l’Union pour les Entreprises dans les Alpes-Maritimes

Par Olivia Oreggia, le 30 juin 2022

Pierre Ippolito prend la présidence de l’UPE06 le 1er juillet pour les trois ans à venir, succédant à Philippe Renaudi, devenu président de la CCI régionale. À 34 ans, le dirigeant du groupe familial Ippolito veut insuffler un nouvel élan. Sa feuille de route passe par l’accompagnement à la transition énergétique et la création de fonds et d’une foncière solidaires pour aider les entreprises locales à se développer.

Pierre Ippolito a symboliquement reçu les clés de l’UPE 06 des mains de Philippe Renaudi.
Pierre Ippolito a symboliquement reçu les clés de l’UPE 06 des mains de Philippe Renaudi. — Photo : Olivia Oreggia

Une immense clé pour symboliser la passation de pouvoir. Élu en mars 2022, Pierre Ippolito récupère officiellement le fauteuil de président de l’UPE06, après Philippe Renaudi et ses deux mandats. Près de 600 entrepreneurs des Alpes-Maritimes sont venus assister à cette intronisation. L’Union pour les Entreprises maralpine compte un millier d’adhérents, représentant 34 branches professionnelles.

"Un pur produit" local

Ippolito est un nom bien connu dans le département. L’entreprise fondée par le grand-père de Pierre est devenue un groupe prospère, implanté à Villeneuve-Loubet, qui emploie 900 personnes, réalise plus de 200 millions de chiffre d’affaires et qui a su se diversifier ces dernières années pour nourrir sa croissance, du véhicule industriel vers l’immobilier, le tourisme et l’industrie.

Philippe Renaudi (à gauche), président sortant de l’UPE 06 et président de la CCI PACA, Patrick Martin (au centre), président délégué du Medef, et Pierre Ippolito, nouveau président de l’union patronale des Alpes-Maritimes.
Philippe Renaudi (à gauche), président sortant de l’UPE 06 et président de la CCI PACA, Patrick Martin (au centre), président délégué du Medef, et Pierre Ippolito, nouveau président de l’union patronale des Alpes-Maritimes. - Photo : Olivia Oreggia

À 34 ans, Pierre Ippolito a donc déjà une solide expérience derrière lui, ancrée dans ce "territoire" dont il se réclame être un "pur produit". Pour ce territoire justement et ses entrepreneurs, il veut mener un mandat "sous le signe de l’apaisement, de l’ouverture et du dynamisme". Oubliées donc les tensions qui ont perturbé les dernières élections à la CCI, mises de côté celles qui ponctuent les relations entre les acteurs politiques locaux. "Il faut un pilier neutre, un phare. Je représente la neutralité, c’est ce qui avait motivé ma candidature." L’UPE06 se veut ainsi être celle qui guidera les entreprises dans leur RSE et leur transition énergétique.

Selon le Medef, les entreprises françaises devront investir 35 milliards d’euros supplémentaires chaque année jusqu’en 2050 pour atteindre la neutralité carbone. "Nous sommes une des régions les plus ensoleillées de France et avons si peu de panneaux solaires ! Il y a un besoin. C’est aussi le rôle de l’UPE de les accompagner, de trouver des solutions à travers une structure, un service dédié à construire."

Un fonds d’investissement solidaire et territorial

Pierre Ippolito veut rapidement développer de nouveaux services, à commencer par la création d’un fonds d’investissement territorial et solidaire qui viendrait en complément des fonds régionaux ou des banques. "Il serait abondé par les entrepreneurs et les collectivités. Le seul critère pour l’entreprise est d’être sur le territoire. On pourrait lever entre 4 et 5 millions d’euros la première année pour financer une dizaine d’opérations. Il pourrait être opérationnel dès le début 2023."
Le nouveau président veut aussi créer une foncière solidaire et territoriale, "un peu comme un bailleur social" qui aiderait les entreprises, commerces ou industries face au poids locatifs souvent trop élevé sur la Côte d’Azur et qui contraint parfois des entreprises à fermer".

Business model et retour sur investissement

L’UPE06 version Pierre Ippolito veut adresser d’autres thématiques telles que la formation et l’emploi, la valorisation de l’image des entreprises, l’international, le tourisme, le numérique ou encore la santé du dirigeant qui constitue "une vraie problématique aujourd’hui" et pour lesquels des services de psychologues et d’assistantes sociales devraient être bientôt proposés.

"C’est une feuille de route construite dans une logique très entrepreneuriale et pragmatique". Pour mener à bien ce programme, le nouveau président s’est entouré d’un bureau "très exécutif, qui portera un projet et construira une offre, avec un business model derrière. Toujours avoir un business model et un retour sur investissement de chaque projet."

Pierre Ippolito s’est entouré d’un bureau "très exécutif", dont Marcel Ragni, président de l’UIMM Côte d’Azur, Patrick Moulard, président de la Fédération du BTP 06 ou encore Christine Welter, présidente du syndicat des hôteliers de Cannes.
Pierre Ippolito s’est entouré d’un bureau "très exécutif", dont Marcel Ragni, président de l’UIMM Côte d’Azur, Patrick Moulard, président de la Fédération du BTP 06 ou encore Christine Welter, présidente du syndicat des hôteliers de Cannes. - Photo : Olivia Oreggia

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition