Vaucluse

BTP

Témoignage Philippe Million (Everest Isolation) : « Contre la solitude, les réseaux sont une ouverture d’esprit essentielle »

Par Didier Gazanhes, le 18 septembre 2019

Après 8 ans passé seul aux commandes de son entreprise Everest Isolation, Philippe Million a peu à peu intégré les réseaux économiques locaux (Chambre de métiers et IRCE). Une manière efficace, selon lui, de briser la solitude du dirigeant et de trouver de nouvelles idées pour développer sa PME.

Philippe Million, fondateur et dirigeant d'Everest Isolation.
Philippe Million, fondateur et dirigeant d'Everest Isolation. — Photo : DR

« Ne pas rester seul est une nécessité. Il faut à tout prix rompre l’isolement du chef d’entreprise. Aller dans les réseaux est un véritable oxygène », assure Philippe Million, fondateur et dirigeant de la PME Everest Isolation, basée à Orange (Vaucluse).

L’homme est un autodidacte. Il crée son entreprise en 2009, en se positionnant sur le marché de l’isolation des combles. « Je suis resté seul dans ma société pendant une année, puis notre activité a notamment été boostée par le développement des certificats d’économie d’énergie », souligne-t-il. Aujourd’hui, Everest Isolation emploie 45 salariés, affiche 6,5 millions d’euros de chiffre d’affaires et réalise l’isolation des combles d’une soixantaine de maisons par jour.

« De 1999 à 2007, j’ai connu de grands moments de solitude. Je n’étais dans aucun réseau. J’ai eu d’importants moments de doute. Malgré la croissance, une entreprise a toujours des problèmes de trésorerie. C’est un combat régulier et permanent. En 2007, j’ai commencé à m’ouvrir vers la Chambre de métiers », se souvient-il. Il participe à plusieurs formations et rencontre d’autres dirigeants d'entreprise. « Échanger avec eux permet de comprendre que d’autres sont confrontés aux mêmes difficultés avec leurs clients, avec leur personnel, avec le financement… »

Une ouverture à la RSE après une formation à l'IRCE

Ce premier pas est suivi, en 2010, d’une formation au sein de l’IRCE (Institut régional des chefs d’entreprise). « À la différence de la Chambre de métiers, à l’IRCE, on se retrouve dans des formations transversales avec des chefs d’entreprise d’activités diverses. J’ai découvert la RSE, les notions de développement durable dans l’entreprise et ainsi de nombreuses solutions, notamment d’aides à l’embauche, qui existent et dont je n’avais aucune idée. »

Philippe Million est allé encore plus loin. Grâce à l’IRCE, il a découvert les notions de bienveillance et de qualité de vie au travail. « Depuis 2010, je me suis axé sur ces notions. Nous avons ainsi obtenu les prix Star & Métier et RSE Paca. Être bienveillant permet d’accroître la productivité. Chacun s’implique davantage. Il faut donner un sens au travail, au management. Si je n’avais pas été dans les réseaux, je n’aurais pas connu ces approches. Évidemment, il faut donner du temps, mais c’est une ouverture d’esprit essentielle. Dans l’entreprise, on ne voit pas tout… »

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail