Var

Cosmétique

Les nouvelles ambitions de L'Atelier du Savon

Par Hélène Lascols, le 02 novembre 2021

L’Atelier du Savon, situé dans le Haut-Var, à Seillans change de mains. À travers la promotion d’un savoir-faire local, les nouveaux dirigeants espèrent rapidement tripler le chiffre d’affaires de cette "pépite", sur les marchés français et international.

L’Atelier du Savon, situé dans le Haut-Var, à Seillans, a changé de mains au cours de l’été 2021.
L’Atelier du Savon, situé dans le Haut-Var, à Seillans, a changé de mains au cours de l’été 2021. — Photo : L'Atelier du Savon

L’Atelier du Savon, situé à Seillans dans le Haut-Var, et sa marque aux 250 références et plus de 50 senteurs, a changé de mains au cours de l’été. Depuis cette rentrée, une nouvelle page de l’histoire de cette entreprise artisanale fondée en 2007 est en train de s’écrire avec à la barre, Karine Brunel-Acquaviva et son mari Frédéric, qui cumulent plusieurs années d’expérience dans l’industrie du luxe avec un parcours à l’international. "Nous souhaitions depuis longtemps concrétiser un projet d’entreprise et avons décidé de nous faire accompagner sur le marché caché de la fusion-acquisition en missionnant un cabinet", explique Frédéric Brunel Acquaviva.

Le couple d’entrepreneurs avait envie de promouvoir un savoir-faire régional, de travailler un produit issu de la nature et transformé dans le respect de l’environnement et d’une démarche RSE. Cette pépite, ils l’ont trouvée en rencontrant les cédants de l’Atelier du Savon, Karine et Aldo Bessone, "une entreprise semi-artisanale ayant développé, depuis une dizaine d’années, une réelle expertise dans la fabrication et la commercialisation de produits de cosmétique naturelle." L’atelier détient, par ailleurs, son propre outil de production et distribue ses produits en France, mais aussi à l’étranger pour environ 30 % de son chiffre d’affaires, réalisé pour moitié en marque blanche et pour l’autre moitié avec sa propre marque, Maître Savonitto.

Une nouvelle marque en 2022

"À partir de cette pépite, nous souhaitons consolider et développer le travail à façon, rationaliser l’offre de la marque pour la destiner à des réseaux de distribution déjà établis et développer une nouvelle marque premium pour des réseaux et revendeurs plus orientés client final", explique Frédéric Brunel-Acquaviva, lauréat, avec sa femme, de Réseau Entreprendre Var.

Frédéric et Karine Brunel-Acquaviva, dirigeants de l’Atelier du Savon
Frédéric et Karine Brunel-Acquaviva, dirigeants de l’Atelier du Savon - Photo : DR

Aujourd’hui, les produits Maître Savonitto sont commercialisés auprès de 250 clients, revendeurs et distributeurs, dont 80 % sont situés en France. "Il s’agit de concept stores, boutiques cadeaux et souvenirs, d’épiceries fines, boutiques spécialisées dans la beauté et le soin, et de quelques plateformes de vente en ligne", détaille l’entrepreneur. La nouvelle marque sera lancée en début d’année 2022 avec des savons solides et liquides et des extensions en produits cosmétiques, qui feront la part belle à l’artisanat local : "rien n’est encore décidé, mais nous pourrions imaginer travailler avec un céramiste pour réaliser des porte-savons, avec un vannier pour confectionner des coffrets, souligne le dirigeant, qui entend constituer, pour cette marque, "un réseau de distributeurs sélectifs, en France et à l’international".

Des investissements déjà programmés

L’entreprise, reprise avec les trois salariés et les deux cédants, qui accompagnent les nouveaux dirigeants pendant au moins six mois, devrait rapidement grandir. Frédéric Brunel-Acquaviva prévoit déjà de compléter les équipes dédiées à la production, la logistique, mais aussi l’administratif et la finance. Une force commerciale sera aussi constituée pour sillonner les routes de France. Avec un chiffre d’affaires d’un peu moins d’un million d’euros à la reprise, Karine et Frédéric Brunel-Acquaviva espèrent tripler en trois ans. "Cette croissance s’accompagnera inévitablement d’investissements en hommes et en machines. Nous programmons une enveloppe d’un peu moins de 500 000 euros dès la première année", précise l’entrepreneur.

La communication sur la traçabilité des produits, leur naturalité et leur fabrication française sera par ailleurs renforcée. Des filières artisanales locales, "à l’image de notre fabricant de cordes de lin fabriquées en Bretagne", seront également davantage mises en avant. Enfin, la politique RSE de l’entreprise sera accentuée : "Nous envisageons de rejoindre l’association 1 % pour la planète, qui consiste à verser 1 % de notre chiffre d’affaires à des associations de préservation de l’environnement et nous allons aussi sélectionner des associations proches de l’entreprise pour leur apporter un soutien, sous la forme de dons financiers ou de mécénat de compétences", complète le dirigeant.

L’Atelier du Savon, situé dans le Haut-Var, à Seillans, a changé de mains au cours de l’été 2021.
L’Atelier du Savon, situé dans le Haut-Var, à Seillans, a changé de mains au cours de l’été 2021. — Photo : L'Atelier du Savon

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail