Marseille

Naval

La Ciotat : Les chantiers navals en pleine forme

Par Didier Gazanhes, le 05 mai 2017

Les anciens chantiers navals de La Ciotat ont remis en fonctionnement leur grande forme, qui devrait permettre d'attaquer le marché des yachts de plus de 100 mètres...

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Début avril, le site des anciens chantiers navals de La Ciotat a inauguré la remise en état de sa grande forme, le grand bassin de radoub qui se trouve sous le célèbre portique Krupp. Ce bassin va ainsi désormais être occupé par la société Blohm + Voss La Ciotat, filiale du groupe Lürssen, pour une durée initiale de 35 ans. Une nouvelle étape pour ce site industriel dont les origines remontent au Premier Empire et où l'activité de construction navale de navires de commerce a cessé en 1987, date de la fermeture des chantiers de la Normed. « À cette époque, certains voulaient faire de ce site une simple marina », rappelle Bernard Deflesselles, député et vice-président du conseil régional Paca. « Il nous a fallu vingt ans, mais nous sommes maintenant reconnus comme un site majeur dans la réparation de yachts ». Aujourd'hui rebaptisé La Ciotat Shipyards, le site se présente comme un cluster maritime consacré au refit et à la réparation, géré par Semidep-Ciotat, société publique locale, créée en 1995 pour gérer le développement de l'ensemble des chantiers navals.

Un investissement de 15,8 millions d'euros

Sur 34 hectares et 1 200 mètres de quais en linéaire, La Ciotat Shipyards a ainsi accueilli en 2016, une centaine de yachts de plus de 50 mètres. 35 entreprises, regroupant 700 emplois, sont par ailleurs installées sur les chantiers navals, dont Monaco Marine, qui dispose, depuis 2007, d'un ascenseur à bateaux de 2 000 tonnes. « Peu de gens ont cru à cet outil qui nous a permis de nous positionner sur le marché des plus grands yachts. Nous sommes l'un des rares chantiers pouvant intervenir sur les plus de 80 mètres ». Il existe au total 6 000 yachts qui circulent en Méditerranée. Aujourd'hui, l'ambition va donc plus loin, vers les bateaux de plaisance entre 80 et 180 mètres. La Semidep envisage ainsi un ascenseur à bateaux de 4 000 tonnes. La grande forme, dont la rénovation a coûté près de 15,8 millions d'euros (pris en charge par la Semidep, la région Paca, la Métropole Aix-Marseille Provence, le Département et la ville de La Ciotat) va permettre de réparer, à sec, les plus grands yachts. Suite à un appel à projets lancé en mars 2016, c'est la société Blohm + Voss qui s'est vue attribuer la grande forme. Cette entreprise ayant été rachetée en septembre dernier par le groupe Lürssen, c'est aujourd'hui une filiale du nº1 mondial de la construction de Superyachats et mégayachats qui gère l'outil de La Ciotat. Le groupe familial Lürssen, basé à Brême-Vegesack est positionné dans la construction, mais fournit également des services après-vente étendus, incluant la réparation, le refit, l'entretien et la logistique à l'échelle mondiale. L'entreprise compte six sites de productions en Allemagne.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition