Toulon

Cosmétique

Comment la marque Indemne séduit les dermatologues

Par Hélène Lascols, le 14 février 2019

Créée en 2014, la marque cosmétique toulonnaise Indemne, spécialiste des huiles essentielles et végétales prêtes à l'emploi, a doublé son chiffre d’affaires en deux ans. Elle renforce sa légitimité auprès des dermatologues pour en faire des prescripteurs de ses produits naturels.

Christine Simon, dirigeante fondatrice de l'entreprise Ma peau chérie Group et de la marque cosmétique Indemne, à Toulon.
Avec une gamme de produits cosmétiques qui revendique pouvoir répondre à 70% des motifs de consultation de dermatologie, Christine Simon, dirigeante fondatrice de la marque Indemne, espère à terme créer une communauté de dermatologues prescripteurs. — Photo : Indemne

Mi-décembre, Christine Simon, dirigeante de la marque cosmétique Indemne, participait pour la première fois aux Journées dermatologiques de Paris, « le plus grand congrès francophone de dermatologie avec 5 000 participants chaque année », précise-t-elle. Cette première participation marquait une nouvelle étape pour l’entreprise Ma peau chérie Group, créée à Toulon en janvier 2014 autour d’un concept novateur : proposer des produits cosmétiques à base d'huiles essentielles et végétales prêtes à l’emploi, tout en dédramatisant les problèmes de peau.

Après un démarrage fort et opportuniste à l’export, l’entreprise varoise a concentré ses efforts sur le marché français, où les produits Indemne sont désormais présents dans 4 000 points de vente - parapharmacies et magasins bio pour l’essentiel. La marque a doublé son chiffre d’affaires en deux ans (600 000 euros en 2018) et sa dirigeante vise 700 000 euros en 2019. « Notre objectif désormais est d’avoir une plus belle légitimité encore, d’ancrer fortement Indemne dans le champ de la dermo-cosmétique. Nous voulons devenir une référence pour les dermatologues, et une vraie alternative aux produits existants, naturelle et formulée à partir de nouveaux actifs peu conventionnels », explique Christine Simon.

Une marque d’intérêt confirmée

Et cette proposition a rencontré un certain succès. En participant à ce premier salon dédié au monde de la dermatologie, Christine Simon souhaitait aussi donner un coup de pouce à sa gamme constituée aujourd’hui de 12 produits. Et les premiers retours confirment qu'elle est sur la bonne voie.

« Moi la première, j’ai été surprise de l’engouement et nous avons explosé l’objectif que je m’étais fixé avec environ 300 contacts qualifiés. Nous apportons une réponse aux dermatologues, qui reçoivent de plus en plus de patients en quête de solutions différentes et naturelles. En outre, les professionnels adhèrent à notre politique marketing axée sur l’humour et la dédramatisation des problèmes de peau (la lotion anti-boutons s’appelle Déboutonnez-moi, NDLR) », raconte la dirigeante. D’ailleurs, cette dernière en est persuadée, la philosophie Indemne, en dehors des sentiers battus, est un ingrédient non-négligeable de la réussite.

Une communauté en construction

Pour renforcer encore la légitimité de sa marque, la dirigeante toulonnaise a aussi ajouté une corde à son arc, en décrochant un diplôme universitaire en aromathérapie. D’ici la rentrée prochaine, elle devrait sortir un nouveau produit, en collaboration avec l’Université de Nice, autour de la réparation cutanée, apportant une solution à une demande forte des dermatologues.

Avec une gamme qui revendique pouvoir répondre à 70 % des motifs de consultation de dermatologie (dermite séborrhéique, acné, entre autres), Christine Simon espère à terme créer une communauté de dermatologues convaincus de ses bénéfices pour certains patients et qui deviennent donc prescripteurs de la marque. « Si une quarantaine, voire une soixantaine de dermatologues se rallient à Indemne en 2019 et choisissent de prescrire nos produits, ce sera déjà beaucoup pour nous. »

Christine Simon, dirigeante fondatrice de l'entreprise Ma peau chérie Group et de la marque cosmétique Indemne, à Toulon.
Avec une gamme de produits cosmétiques qui revendique pouvoir répondre à 70% des motifs de consultation de dermatologie, Christine Simon, dirigeante fondatrice de la marque Indemne, espère à terme créer une communauté de dermatologues prescripteurs. — Photo : Indemne

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture