Montpellier

Industrie

Scaleo Medical évolue en industriel des dispositifs médicaux

Par Anthony Rey, le 16 juin 2022

Avec plusieurs lancements stratégiques à la clef, le montpelliérain Scaleo Medical achève sa mue en fabricant de dispositifs médicaux à part entière, délaissant son métier de distributeur. Dans un contexte de forte demande mondiale, il prévoit de doubler de taille en cinq ans, en renforçant ses capacités de production.

Le site héraultais de Scaleo Medical veut renforcer ses capacités de production.
Le site héraultais de Scaleo Medical veut renforcer ses capacités de production. — Photo : Scaleo Medical

La crise sanitaire, en multipliant les infections respiratoires, a fait exploser la demande mondiale en oxygénothérapie. Spécialisé dans la distribution de dispositifs médicaux comme les concentrateurs d’oxygène, le montpelliérain Scaleo Medical (110 salariés, CA 2021 : 20 M€) a surfé sur la vague, réalisant jusqu’à deux tiers de son chiffre d’affaires sur ce segment… jusqu’à ce que le fabricant américain Inogen ne décide de reprendre la distribution et de les vendre lui-même en direct. Cette décision pousse alors Scaleo Medical à développer et à lancer, en mai, son propre modèle de concentrateur d’oxygène portable, le premier du genre produit en France.

Une production 100 % française

Même si le plastique et les composants sont achetés pour partie en Allemagne, le produit conçu par Scaleo Medical est entièrement fabriqué dans son usine de Vailhauquès (Hérault), acquise en 2018 auprès du sous-traitant électronique Eloane. Avec 50 collaborateurs, les effectifs du site ont été récemment doublés, afin d’absorber le doublement de la production programmé en 2023. Ce produit devrait, à nouveau, concentrer les deux tiers de l’activité de la PME. "Nos plus gros marchés sont l’Europe et l’Asie. La demande ne tient plus vraiment au Covid-19, mais plutôt à la volonté des patients atteints de bronchopneumopathie de ne plus être dépendants d’appareils fixes. Un dispositif portable leur permet d’être autonomes pour les vacances et dans leur vie au quotidien", commente le directeur général Philippe Burgart.

Scaleo Medical est pour l’heure le seul fabricant français de concentrateurs d’oxygène portables parmi les sept opérant sur le plan mondial. Le lancement de ce produit vient compléter la gamme de dispositifs médicaux conçus et fabriqués par la PME depuis 2010 dans le domaine de l’orthopédie respiratoire, du transfert de patients, de l’hygiène et des soins ou du pesage médical. À l’exception d’une seule référence qu’elle garde comme distributeur (un électrocardiogramme connecté), Scaleo Medical a donc basculé en totalité vers un modèle d’industriel, développant et fabricant ses propres produits, à la faveur du retrait d’Inogen. "Nous disposons désormais d’une gamme complète dans la e-santé et le cardiorespiratoire, qui va nous permettre de vendre pour l’ensemble des filières de soins", se réjouit Philippe Burgart.

Une nouvelle impulsion industrielle

D’autres lancements vont venir prolonger ce virage stratégique, dont certains avec le soutien financier du plan France Relance. À intervalles réguliers d’ici 2025, Scaleo Medical a programmé la sortie de plusieurs nouveaux dispositifs, dans le domaine du cardiorespiratoire notamment. "Nous investissons 100 % du résultat de Scaleo dans de la R & D pour nos nouveaux produits depuis plus de dix ans", souligne Philippe Burgart.

Pour appuyer cette montée en charge, l’outil industriel de Scaleo Medical sera lui aussi renforcé. L’usine de Vailhauquès, qui s’étend sur 4 500 m2, verra le nombre de ses lignes de production passer de 10 à 15, chacune d’elles étant dévolue à un groupe de produits. De même, l’entreprise prévoit de doubler les effectifs dédiés à sa production, passant de 50 à 100 collaborateurs répartis entre son site héraultais et sa deuxième usine, située à Grigny (Essonne). Au total, l’entreprise montpelliéraine, qui vend dans 65 pays, ambitionne de porter son chiffre d’affaires de 20 à 40 millions d’euros dans les cinq ans.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition