Haute-Garonne

Technologies

M3 Systems s'ouvre de nouvelles perspectives à l'international

Par Philippe Kallenbrunn, le 18 novembre 2021

Tout en pérennisant ses succès à l’international dans l’automobile, l’entreprise M3 Systems ambitionne de consolider sa présence sur le marché de la défense en 2022.

Florent Bournazel, responsable commercial de M3 Systems, a permis à l’entreprise de réussir une année prometteuse à l’international dans le secteur de l’automobile.
Florent Bournazel, responsable commercial de M3 Systems, a permis à l’entreprise de réussir une année prometteuse à l’international dans le secteur de l’automobile. — Photo : DR

Au ralenti pendant les premiers mois de la crise sanitaire, l’entreprise M3 Systems (25 salariés, CA 2020 : 2,40 M€), basée à Lavernose-Lacasse (Haute-Garonne) et spécialisée dans la géolocalisation, va boucler l’année avec un chiffre d’affaires en légère hausse, estimé à 2,6 millions d’euros.

Elle doit cette performance au développement de son activité à l’international, dans le secteur de l’automobile. Les contrats signés pour la première fois cette année en Chine, aux États-Unis ou encore en Russie, pour un montant global de 600 000 à 700 000 euros là où la société réalisait jusqu’alors quelques dizaines de milliers d’euros, viennent en effet compenser la baisse ponctuelle de l’activité dans les domaines historiques du spatial et de la défense. Avec son logiciel de simulation GNSS (global navigation satellite system) développé pour l’automobile, le StellaNGC Plug & Play, M3 Systems s’ouvre de belles perspectives, sous la houlette de son responsable commercial Florent Bournazel, un ancien d’Actia et de Continental qui possède une longue expérience dans l’industrie automobile.

Une filiale à Bruxelles

Le savoir-faire de M3 Systems, créée en 1999 par Marc Pollina, concerne toutes les activités connexes au GNSS. Son offre originelle se compose d’études spécialisées visant à définir et évaluer des algorithmes innovants de positionnement et de navigation. Elle met son expertise à la disposition de la R & D de différentes institutions comme le CNES, l’ESA ou l’EUSPA. Pour être au plus près du centre de prises de décisions, une filiale de M3 Systems Belgium (10 salariés, CA 2020 : 1,07 M€) est implantée à Bruxelles en 2005. M3 Systems se diversifie ensuite dans les domaines automobile et ferroviaire. "Pour des applications critiques comme les systèmes autonomes, c’est-à-dire sans intervention humaine, il est nécessaire d’avoir un positionnement précis et fiable du mobile, explique Florent Bournazel. La notion de fiabilité est prépondérante : elle signifie que, quand le système est défaillant, il doit être en mesure de remonter lui-même cette défaillance. Notre logiciel, qui s’appuie sur une plateforme matérielle fournie par notre partenaire américain National Instruments, permet de simuler les signaux GNSS. Ainsi, l’utilisateur est en mesure d’évaluer le niveau de précision et de fiabilité de son récepteur."

Partenaire allemand

Pour consolider son chiffre d’affaires, M3 Systems a besoin de "business récurrents", indique Florent Bournazel. "Dans le monde de l’automobile, un business, c’est entre 50 000 et 150 000 euros maximum, plutôt de petits montants. Et au départ, ce sont des offres génériques, sur étagère, qui ne nécessitent pas de développements spécifiques. Dans ce secteur, il y a beaucoup de clients. Dans le domaine du spatial et de la défense, les projets sont moins nombreux mais ils nécessitent des développements plus importants, de la customisation de nos outils. Là, il y a des opportunités qui permettent de générer des chiffres allant de 500 000 à 1 million d’euros, parfois sous la forme de consortium quand il faut agréger plusieurs compétences. En 2022, nous voulons reconsolider notre présence dans le domaine de la défense." M3 Systems travaille à cet égard avec un partenaire allemand sur un appel d’offres émis par une institution en lien avec l’armement. L’entreprise va par ailleurs taper à la porte du guichet de financement que constitue l’Agence de l’innovation de défense (AID) du ministère des Armées pour pousser le développement d’une solution innovante destinée à prémunir les signaux GNSS d’éventuelles attaques extérieures.

Florent Bournazel, responsable commercial de M3 Systems, a permis à l’entreprise de réussir une année prometteuse à l’international dans le secteur de l’automobile.
Florent Bournazel, responsable commercial de M3 Systems, a permis à l’entreprise de réussir une année prometteuse à l’international dans le secteur de l’automobile. — Photo : DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail