Toulouse

Informatique

Comment Ipanova aide les entreprises à développer leur logiciel de pensée

Par Philippe Kallenbrunn, le 09 septembre 2021

En 2022, l’entreprise blagnacaise d’informatique Ipanova veut ouvrir des bureaux dans d’autres villes françaises et conquérir de nouveaux marchés dans le domaine du spatial. En croissance permanente depuis sa création il y a six ans, elle connaît une ascension prometteuse.

Arnaud Goulley et Badre Saddik (à droite) ont cofondé Ipanova en 2015.
Arnaud Goulley et Badre Saddik (à droite) ont cofondé Ipanova en 2015. — Photo : DR

La surprise est totale lorsque l’on se présente au siège de l’entreprise Ipanova (45 salariés, CA : 3 M€), à Blagnac (Haute-Garonne). Badre Saddik, son président (et cofondateur avec Arnaud Goulley), reçoit en effet dans un appartement moderne de l’écoquartier Andromède. “Chez nous, on vient au travail comme à la maison”, sourit-il. En réalité, ce n’est pas un mais trois appartements, tous situés dans la même résidence, qui abritent l’activité de cette société du secteur informatique. Forte d’une croissance de 20 à 25 % par an selon son dirigeant, elle devrait porter son effectif à 50 salariés d’ici à la fin de l’année, après avoir régulièrement recruté ces derniers mois.

Lors de sa création en 2015, Ipanova concentre son offre sur la mise en œuvre de solutions ERP (enterprise resource planning) à destination des entreprises. L’ERP est un outil informatisé qui facilite le pilotage de l’entreprise en embarquant dans un même logiciel toutes les fonctionnalités nécessaires à sa gestion. Deux ans plus tard, elle étoffe ses prestations en se spécialisant dans la business intelligence qui permet à l’entreprise, grâce à l’exploration des données, d’établir une stratégie en adéquation avec ses objectifs. Et en 2020, Ipanova complète sa gamme en répondant à tous les enjeux digitaux d’une entreprise, par l’élaboration d’un site vitrine ou e-commerce ou par le développement d’applications sur mesure.

Gain de productivité dans l’assemblage de l’A330 d’Airbus

Ses clients évoluent dans le secteur de l’aéronautique, des télécoms, de l’immobilier et même du textile. Elle a par exemple inventé une solution sur mesure générant un gain de productivité de plusieurs heures par jour sur la ligne d’assemblage de l’A330 d’Airbus à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique). “Nous développons votre logiciel de pensée”, promet-elle à qui voudrait l’essayer.

“Ce qui nous différencie, c’est que nous n’apportons pas seulement les outils aux entreprises en les soumettant à une pression financière d’entrée mais que nous leur expliquons comment nous pouvons résoudre leurs problématiques en suivant un cheminement progressif, étape par étape”, explique Badre Saddik. Ipanova baptise ce processus du nom de “méthode DIAS” (découvrir, identifier, analyser, solutionner).

La crise sanitaire n’a pas freiné son ascension, bien au contraire. “Elle nous a renforcés, confie son président. Nous avons gagné des parts de marché sur des projets à forte valeur ajoutée.” Elle a aussi donné lieu à un resserrement des troupes qui, bien qu’éparpillées en télétravail, ont planché en mode collaboratif autour du projet “Ipa21”. Ce dernier a notamment débouché sur la création d’un outil de prévision interne.

“Notre ambition pour 2022 est d’ouvrir des entités dans d’autres villes et d’élargir notre périmètre d’activité sur de nouveaux produits”, précise Badre Saddik, en pleine réflexion sur le premier bureau qui verra le jour dans un autre territoire. Autre objectif majeur de l’année prochaine : le spatial. “La business intelligence s’y développe à fond, glisse-t-il. Nous sommes d’ailleurs partenaires du Prix Galaxie 2021.” Attribué par le Club Galaxie, qui regroupe une centaine de dirigeants d’entreprise d’Occitanie gravitant dans l’écosystème du spatial, celui-ci récompense une PME de moins de 5 ans ou un projet suffisamment mature pour envisager la création d’une entreprise à court terme dans la région.

Arnaud Goulley et Badre Saddik (à droite) ont cofondé Ipanova en 2015.
Arnaud Goulley et Badre Saddik (à droite) ont cofondé Ipanova en 2015. — Photo : DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail