Rouen

Chimie

Vaste incendie sur le site Lubrizol France de Rouen

Par Sébastien Colle, le 26 septembre 2019

Un vaste incendie s’est déclaré, vers 3h du matin le 26 septembre, sur le site Lubrizol France de Rouen. L’entreprise, classée Seveso seuil haut, fabrique et distribue des produits additifs pour lubrifiants. Elle avait déjà fait parler d'elle en 2013 pour un précédent incident.

Un important incendie s'est déclaré, jeudi 26 septembre vers 3 h du matin, sur le site Lubrizol France de Rouen.
Un important incendie s'est déclaré, jeudi 26 septembre vers 3 h du matin, sur le site Lubrizol France de Rouen. — Photo : S.C

Un important incendie s’est déclaré, vers 3 heures du matin le jeudi 26 septembre, sur le site Lubrizol France (1,1 Md€ de CA en 2017, 700 salariés) à Rouen. L’entreprise, qui fabrique et distribue des produits additifs pour lubrifiants, est classée Seveso seuil haut, soit le niveau de risque le plus élevé pour les sites utilisant des matières dangereuses. Le feu s’est déclaré dans un stockage de produits additifs pour lubrifiants.

L’incendie a provoqué le déclenchement du plan particulier d’intervention et un périmètre de confinement de la population a été décidé dans un rayon de 500 mètres autour du site. Le pont Flaubert, les rues et routes dans ce périmètre ont été interdites à toute circulation.

Selon la préfecture de Seine-Maritime, « au vu des premières analyses, il n’est pas mesuré de toxicité aiguë dans l’air ». De son côté, la mairie de Rouen a cependant précisé : « L’incendie entraîne des dépôts de suie sous forme de retombées, dont l’ingestion peut être néfaste pour la santé. » Le préfet de Seine-Maritime, Pierre André Durand, a également indiqué qu’un risque de pollution de la Seine par débordement des bassins de rétention de l’usine Lubrizol était possible. Plus de 200 sapeurs-pompiers sont sur place pour tenter de maîtriser l’incendie.

Alors que l'incendie a été circonscrit en début d'après-midi, le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, venu sur site dans la journée, a déclaré qu'il faudra : "plusieurs jours pour venir à bout de l'incendie".

Un autre incident en 2013

Le site rouennais de Lubrizol France avait déjà été victime d’un accident d’importance en janvier 2013. De fortes odeurs malodorantes s’étaient dégagées du site. Un incident dû à la surchauffe de l’un des produits fabriqué sur le site, le mercaptan, utilisé comme traceur pour le gaz de ville. L’odeur produite par cet incident, malodorante mais non-toxique, selon la direction du site, s’était propagée sur une large zone allant du Havre à l’Ile-de-France, incommodant fortement les habitants et provoquant des salves d’appels aux standards des pompiers et du Samu.

Depuis 1954, Lubrizol France, dont le siège social est basé à Rouen, fabrique et distribue des additifs pour lubrifiants. Elle fournit des additifs pour les huiles pour moteurs et autres fluides de transport, des additifs et fluides pour les lubrifiants industriels et des additifs pour l’essence et le carburant diesel. Avec ses trois sites de production basés à Rouen, au Havre et à Mourenx (Pyrénées-Atlantiques), Lubrizol France est la principale filiale étrangère du groupe américain Lubrizol Corporation et le premier exportateur de Normandie.

A noter : Toutes les entreprises impactées par les conséquences de cet accident sont susceptibles d’être accompagnées par le dispositif d’activité partielle qui permet une prise en charge d’une partie des salaires des salariés dont l’activité a été perturbée. Renseignements auprès de la DIRECCTE de Normandie sur le mail : @email ou le numéro de téléphone suivant : 02 32 76 16 60

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail