Normandie

Financement

NCI lève 100 millions d'euros pour son fonds dédié à la transmission d'entreprises régionales

Par Sébastien Colle, le 22 novembre 2021

Le fonds multirégional en capital investissement NCI a levé plus de 100 millions d’euros pour son fonds Reprendre & Développer 5 (RD5). À terme, NCI souhaite atteindre les 125 millions d’euros pour ce fonds spécialisé dans la transmission d’entreprises régionales.

L’équipe NCI : Stéphane Kerlo, directeur général adjoint, Anne-Cécile Guitton, présidente, et Hubert de Germay, directeur associé.
L’équipe NCI : Stéphane Kerlo, directeur général adjoint, Anne-Cécile Guitton, présidente, et Hubert de Germay, directeur associé. — Photo : DR

Le fonds multirégional en capital investissement NCI passe la barre des 100 millions d’euros dans la levée de son fonds Reprendre & Développer 5 (RD5), spécialisé dans la transmission d’entreprises régionales. Lancé début 2021, RD5 vise à investir comme financier majoritaire, dans des entreprises du grand quart Nord Ouest en phase de transition managériale. NCI se rapproche ainsi de l’ambition affichée lors du lancement de RD5 de lever 125 millions d’euros dans la durée. "Avec la réalisation d’un closing intermédiaire pour un montant de 100 millions d’euros, nous avons fait l’essentiel du chemin, et nous allons terminer la levée de fonds dans les prochains mois", précise Stéphane Kerlo, directeur général adjoint de NCI.

De l’industrie aux services numériques

Avec le fonds RD5, NCI vise six secteurs d’activité sur lesquels son expertise est reconnue, avec des investissements compris entre 2 et 15 millions d’euros : l’industrie en transformation (40 % des investissements historiques de NCI), le secteur de la santé, les services B2B, l’agroalimentaire, le transport et la logistique, et enfin les entreprises de services numériques. Ainsi, neuf mois après son lancement, le fonds RD5 a déjà réalisé trois investissements : les Laboratoires Herbolistique (conception et commercialisation de compléments alimentaires), Chéreau (fabrication de véhicules frigorifiques) et le Groupe Pommier (fabrication d’accessoires pour carrosseries industrielles). D’autres investissements doivent être réalisés d’ici la fin de l’année.

20 % d’investisseurs dirigeants

NCI bénéficie de trois types de souscripteurs : institutionnels privés, institutionnels publics et non-institutionnels. "Le premier compartiment représente 50 % de nos souscripteurs. Il se compose de banques, assurances, mutuelles et caisses de retraite parmi lesquelles la Caisse d’Épargne, le Crédit Agricole, les Banques Populaires, la MATMUT, Groupama et AG2R La Mondiale. Le second, composé de la BPI, notre premier souscripteur, et de la Région Normandie via sa filiale Normandie Participations, représente 30 % de nos souscripteurs", précise Anne-Cécile Guitton, présidente de NCI. Le troisième groupe d’investisseurs, dont la part s’élève à 20 %, réunit des dirigeants, ex-dirigeants ou entreprises régionales qui investissent dans le fonds. "45 dirigeants nous accompagnent à ce stade. C’est important pour nous car ce sont des acteurs qui ont une très bonne connaissance de leur territoire, et qui sont heureux de flécher leur investissement vers des entreprises régionales", se félicite Hubert de Germay, directeur associé de NCI. Fort d’une croissance historique à deux chiffres, NCI dispose de plus de 300 millions d’euros sous gestion.

L’équipe NCI : Stéphane Kerlo, directeur général adjoint, Anne-Cécile Guitton, présidente, et Hubert de Germay, directeur associé.
L’équipe NCI : Stéphane Kerlo, directeur général adjoint, Anne-Cécile Guitton, présidente, et Hubert de Germay, directeur associé. — Photo : DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail