Seine-Maritime

e-commerce

Marché-Privé lève 1,5 million d'euros et vise l’export

Par Sébastien Colle, le 30 mai 2018

Le site de ventes privées normand, Marché-privé.com, a réalisé un nouveau tour de table auprès de ses investisseurs historiques et levé 1,5 million d'euros pour soutenir son développement à l'export.

Marché-Privé veut passer de 200 à 600 commerçants avant la fin 2018 avec le déploiement de sa market place locale.
Marché-Privé veut passer de 200 à 600 commerçants avant la fin 2018 avec le déploiement de sa market place locale. — Photo : David Morganti

« Nous voulons tester une ville francophone limitrophe de la France, afin de commencer plus facilement notre développement à l’export », assure Victor Gobourg, PDG de Marché-Privé.com, site de ventes privées couvrant la Normandie, la région parisienne et la Bretagne. Pour assurer cette nouvelle étape du développement de la start-up, pour laquelle Bruxelles sera le marche-pied, le jeune dirigeant de 28 ans vient de réaliser un nouveau tour de table auprès de ses investisseurs historiques, tels que Xavier Sartoris (Abysse corp), NFactory (l’incubateur et accélérateur de startups) et le Crédit Agricole. Au total, Marché-Privé a levé 1,5 million d’euros, notamment pour son déploiement à l’export.

« Suite à des contacts avec DHL, nous avons entrevu un fort potentiel de croissance à l’export. Mais nous allons y aller "step-by-step", une méthode prudente essentielle pour les start-up qui veulent consolider leur développement », affirme Victor Gobourg. Ce nouveau financement doit également servir à multiplier les villes couvertes par la marketplace locale (Marché-Privé boutique) lancée en 2017 à Dieppe et passer de 5 à 10, fin 2018, avec des villes de grande taille telles que Lyon, Bordeaux, ou encore Nantes. Une phase de croissance pour laquelle le P-dg de Marché-Privé souhaite doubler l’effectif de ses collaborateurs et passer de 35 à 60, essentiellement sur des postes de commerciaux dans les nouvelles villes.

Un bon « Time to market »

Pour une meilleure visibilité et compréhension de la marque Marché-Privé, Victor Gobourg a décidé de fusionner ses deux sites sous la seule marque March-Privé.com et promet de faciliter le parcours client : « Avec notre nouvelle offre, les clients pourront acheter chez plusieurs commerçants et payer en une seule fois. L’objectif est de recréer un véritable parcours du client, comme dans une rue commerçante, où l’on peut entrer par la porte, ici virtuelle, de chaque boutique. Le tout sans mise en concurrence (pas d’outils comparatifs sur le site, NDLR) », affirme le dirigeant.

Avec l’idée de redynamiser les centres villes, parfois en difficulté comme à Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor), et « rebooster les commerces de proximité », Marché-Privé offre aux commerçants une visibilité sur la Toile avec une boutique en ligne proposant le clic & collect, ainsi qu’un service de livraison à domicile en 1h. « On est dans le bon time-to-market, les commerçants voient l’essor de la livraison à domicile et des ventes sur Internet et sont sensibilisés, mais ils ne maîtrisent pas l’outil numérique. Notre proposition, c’est d’offrir une solution clé en main. Quand on voit le récent partenariat entre Amazon et Monoprix, on se dit qu’il est temps pour les commerçants de prendre des mesures ».

Marché-Privé veut passer de 200 à 600 commerçants avant la fin 2018 avec le déploiement de sa market place locale.
Marché-Privé veut passer de 200 à 600 commerçants avant la fin 2018 avec le déploiement de sa market place locale. — Photo : David Morganti

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail