Lorient

Numérique

Azimut déploie de nouvelles solutions en billetterie et continue d'innover

Par Bertrand Tardiveau, le 15 septembre 2022

La PME morbihannaise Azimut a remporté un important marché auprès de Ticketmaster France pour faciliter l'achat de places de spectacles à travers des bornes interactives qui équipent le réseau de magasins Cultura.

Jean-Marie Corteville, dirigeant fondateur d’Azimut
Jean-Marie Corteville, dirigeant fondateur d’Azimut — Photo : Bertrand Tardiveau

Fondée en 1988, la société de Jean-Marie Corteville ne cesse d'imprimer davantage notre quotidien avec ses solutions numériques. "Notre spécialité, c’est la mise au point d’interfaces pour dématérialiser et simplifier la vie des gens", résume l’entrepreneur de 59 ans. Azimut devrait générer encore cette année près de 2 millions d’euros de chiffre d’affaires avec une équipe de 17 salariés, ingénieurs et développeurs informatiques pour la plupart, sans compter une poignée de prestataires réguliers, notamment les fabricants des terminaux. Dernière réalisation d'Azimut : la fourniture de bornes interactives pour la centaine de magasins Cultura présents dans l'Hexagone afin de faciliter les ventes en billetterie. "Des lieux de spectacle et d'autres enseignes comme Leclerc devraient en être également équipés. Le principe est simple : une plateforme de réservation en ligne avec une mise à jour automatique des disponibilités permet d'obtenir un ticket instantanément sur un terminal dédié", détaille Jean-Marie Corteville, dont les bornes d’information se déploient déjà dans les offices de tourisme d’une centaine de collectivités, essentiellement en Bretagne : "Nous achevons de distribuer nos solutions avec Morlaix Communauté et venons de signer auprès de Auray Quiberon Terre Atlantique". Encore récemment, Azimut a également équipé les Douanes françaises avec des bornes de détaxe afin de permettre aux touristes étrangers de récupérer la TVA sur leurs achats dont le montant dépasse 175 euros.

Méthode agile

Projet au sujet duquel Jean-Marie Corteville souhaite rester discret, l’entreprise devrait de se voir notifier un important marché pour équiper une importante administration d'Etat à vocation sociale. "Tout en intervenant pour tout ce qui concerne l’affichage légal et l’orientation, nous sommes amenés à concevoir et sécuriser d'importantes bases de données", avance Jean-Marie Corteville dont les équipes ont structuré les systèmes d'information d’un bon nombre d’organisations d’envergure nationale (Ufolep, Cézam, fédération du bois) et travaillé pour plusieurs grands groupes (Thales, Vinci, L’Oréal,…).Implantée dans un bâtiment de 500 m² dans la zone de Kerhoas à Larmor-Plage, l'entreprise mise beaucoup sur l’innovation. 

Déployé dans de nombreux environnements, notamment à vocation maritime, secteur de prédilection du grand passionné de nautisme qu'est Jean-Marie Corteville, le savoir-faire d’Azimut, c’est d’abord une méthode agile, projet par projet, et une maîtrise du codage informatique à travers notamment des outils comme MySQL ou encore le langage PHP doublé du framework open source Symfony, dont Azimut est un contributeur reconnu.

Maintenance prédictive

Parmi ses projets, la prochaine mise au point d’un logiciel ERP mais aussi le lancement d'une première version de l’application Surlo, plateforme conviviale qui permet d'enregistrer, partager et mesurer ses performances nautiques sur le modèle de ce qui existe déjà dans des disciplines comme le running. Autre chantier R & D auquel contribue Azimut, le projet Seanatic atteint désormais sa phase expérimentale à bord de l’Almak, bâtiment de formation armé par le chantier naval Piriou, afin de développer la maintenance prédictive à bord des bateaux.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition