Sarthe

Industrie

Sarth'Escaliers passe de la vente à la fabrication

Par Cédric Menuet, le 29 mars 2021

En intégrant une activité de fabricant, Sarth’Escaliers monte d’un coup plusieurs marches dans son développement. L’entreprise veut à présent séduire les professionnels du bâtiment grâce à son nouvel outil de production du Mans.

Dirigeant de Sarth’Escaliers, Fabrice Delaveau a investi 800 000 euros dans un nouvel atelier de fabrication, au Mans.
Dirigeant de Sarth’Escaliers, Fabrice Delaveau a investi 800 000 euros dans un nouvel atelier de fabrication, au Mans. — Photo : Cédric Menuet

Sarth’Escaliers passe à l’étape industrielle. Depuis mai 2020, cette société de 19 salariés occupe un nouvel atelier dans la zone industrielle sud du Mans. Elle a en effet installé dans cet ancien local à archives de 1 800 m² ses deux activités de fabrication d’escaliers en métal et en bois. 800 000 euros ont été investis dans ce projet, avec le soutien de Le Mans Métropole, dans l’acquisition des murs et des différents équipements et machines de production. Une marche de plus dans le développement de cette entreprise de vente d’escaliers pour les particuliers, créée en 2016 par Fabrice Delaveau. " Quand mon associé m’a cédé ses parts en 2018, j’ai voulu devenir fabricant afin de retrouver la maîtrise des délais de production et surtout celle de nos marges ", indique l’entrepreneur. À l’époque, Sarth’Escaliers se fournit auprès d’industriels et se trouve donc bridée quant à son catalogue d’escaliers. Pour y remédier, Fabrice Delaveau recrute un métallier et installe un atelier de 200 m² à l’arrière de son magasin de Mulsanne afin de développer une offre d’escaliers sur mesures, en métal. Dès 2019, un dessinateur, un poseur et un autre métallier rejoignent l’équipe. Et les résultats ne font pas attendre. En un an, le chiffre d’affaires double pratiquement, passant de 430 000 euros en 2018 à 830 000 l’année suivante.

L’activité bois tient la rampe

Fort de cette nouvelle dynamique, le dirigeant entend en 2020 atteindre un palier supplémentaire en développant une nouvelle activité de fabrication d’escaliers en bois. " L’atelier métal nous a permis de nous roder et de démontrer notre capacité à fournir des moutons à cinq pattes. Pour le bois, il nous fallait plus de place pour les machines et les nouveaux salariés. Nous avons recruté trois personnes de plus à la sortie du premier confinement ", précise Fabrice Delaveau. Une hausse de capacité de production qui se ressent alors sur l’exercice 2020. Malgré la crise sanitaire, Sarth’Escaliers flirte avec le million d’euros de chiffre d’affaires, à 980 000 euros.

Une tendance qui devrait se maintenir cette année, le chef d’entreprise tablant sur un exercice 2021 à 1,2 million d’euros. " Le marché de l’escalier a encore de beaux jours devant lui. C’est un produit qui tend à devenir un élément de décoration à part entière dans l’habitat et qui est suffisamment technique pour en confier sa réalisation à des spécialistes. "

Une nouvelle clientèle

À présent, Fabrice Delaveau compte également sur son outil de production pour diversifier sa clientèle. Estimant sa capacité de production à trois escaliers par jour, grâce à sa nouvelle machine de découpe bois à commande numérique, il entend ainsi proposer les services de Sarth’Escaliers aux professionnels du bâtiment. L’entreprise s’offrant même le luxe de décrocher une jolie carte de visite. Elle va en effet fournir les deux principaux escaliers du futur Pôle de cancérologie de la Sarthe, au Mans, qui sera mis en service en 2022.

Dirigeant de Sarth’Escaliers, Fabrice Delaveau a investi 800 000 euros dans un nouvel atelier de fabrication, au Mans.
Dirigeant de Sarth’Escaliers, Fabrice Delaveau a investi 800 000 euros dans un nouvel atelier de fabrication, au Mans. — Photo : Cédric Menuet

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail