Maine-et-Loire

Agroalimentaire

Bioplants va continuer de grandir aux Ponts-de-Cé

Par Olivier Hamard, le 01 octobre 2019

Installée à Saint-Martin-du-Fouilloux depuis 2012, l’entreprise Bioplants, qui produit des herbes aromatiques bio en pots, déménagera fin 2020 aux Ponts-de-Cé où elle fait construire un nouveau site, avec pour objectif de doubler sa production et son chiffre d’affaires.

Bioplants produit environ 3 millions de pots de plantes aromatiques chaque année.
Bioplants produit environ 3 millions de pots de plantes aromatiques bio chaque année. — Photo : Bioplants

Unique filiale de la société familiale suisse Max Schwarz (36 M€ de CA), l’entreprise Bioplants, créée à Angers en 2010, emploie aujourd’hui 11 permanents, auxquels s’ajoutent des travailleurs temporaires. « Cela représente 16 à 17 ETP, précise Angel Rodriguez, directeur général de l’entreprise depuis sa création. Ce sont des renforts sur des durées courtes, car nous travaillons avec du vivant et nous avons donc une activité par essence saisonnière. »

« Nous sommes arrivés avec un produit de rupture »

Actuellement, Bioplants loue 1,3 hectares de serres à Saint-Martin-du-Fouilloux pour produire ses 17 références de plantes aromatiques avec des méthodes de culture biologique.

Angel Rodriguez, directeur général de Bioplants, entreprise qu'il a créée en 2010.
Angel Rodriguez, directeur général de Bioplants, entreprise qu'il a créée en 2010. - Photo : Bioplants

Elles sont ensuite commercialisées sous une seule marque, Tout frais tout bio, par la grande distribution et les magasins spécialisés dans un rayon de 350 kilomètres, dans l’Ouest et en région parisienne. « Nous produisons environ 3 millions de pots chaque année, ajoute Angel Rodriguez, Nous prévoyons, lorsque nous serons installés dans notre futur site des Ponts-de-Cé, de multiplier par 2,5 cette production et de doubler au minimum notre chiffre d’affaires. Lorsque nous nous sommes lancés, nous sommes vraiment arrivés avec un produit de rupture. Peu de gens y croyaient, hormis les distributeurs. » Au-delà de ces distributeurs qui ont joué le jeu, les exigences des consommateurs et l’engouement croissant pour les produits bio ont contribué au développement de Bioplants. En 2015, le chiffre d’affaires de l’entreprise atteignait un million d’euros, il était de 2 M€ en 2017 et de 2,7 M€ en 2018.

Un impact environnemental limité

Fin 2020, l’entreprise s’installera aux Ponts-de-Cé dans un nouveau site dont le montant de l'investissement n’est pas communiqué : « La surface ne sera pas beaucoup plus importante qu’actuellement, précise Angel Rodriguez. Nous disposerons de 1,5 hectares. Mais l’ensemble sera totalement optimisé, plus automatisé et mécanisé. C’est réellement le grand projet actuel du groupe Max Schwarz. »

Les plantes produites par Bioplants sont conditionnées dans des pots et emballages recyclables.
Les plantes produites par Bioplants sont conditionnées dans des pots et emballages recyclables. - Photo : Olivier Hamard JDE

Avec cette nouvelle implantation, l’entreprise veut aussi poursuivre sa politique environnementale entamée dès sa création en 2010 : « Nous limitons notre impact dans tous les domaines, explique Angel Rodriguez. Nos emballages sont biodégradables, faits à partir de matériaux d’origine végétale, et les pots, fabriqués en Sarthe sont aussi compostables. » Pour sa production, Bioplants a choisi l'irrigation en circuit clos et s'appuie sur une haute technicité de culture, basée sur l’observation des plantes et leur évolution : optimisation de l’action d'insectes contre les nuisibles, gestion climatique des serres tenant compte de l’aération et des ombrages…


Démarche RSE

Au-delà de cette exigence environnementale, Bioplants s’est engagé dans une démarche de labellisation RSE. « Nous avons répondu en 2015 à un appel du pôle Vegepolys Valley dont nous sommes adhérents, complète Angel Rodriguez. Cela est venue formaliser beaucoup d’actions que nous menions déjà, mais la labellisation impose de se challenger. Nous le faisons déjà en termes d’impact environnemental, puisque nous allons plus loin que ne l’exige le cahier des charges de la production bio, mais aussi en matière sociétale. "L'entreprise mise en effet sur un maximum d’autonomie dans le travail, sans pyramide hiérarchique ni salaire au mérite. Si l’objectif de chiffre d’affaires est atteint, la prime est répartie équitablement entre tout le monde. "L’équipe s’interroge régulièrement aussi sur des questions de sens, sur son rôle dans l’entreprise et celui de l’entreprise sur son territoire, ajoute Angel Rodriguez.. Ici, tout le monde est acteur et chacun est engagé dans un but collectif », 

Bioplants produit environ 3 millions de pots de plantes aromatiques chaque année.
Bioplants produit environ 3 millions de pots de plantes aromatiques bio chaque année. — Photo : Bioplants

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail