Loire-Atlantique

Industrie

Natarys se positionne sur le marché de l'eau de boisson

Par Caroline Scribe, le 05 mai 2022

Créée en 2007 à Plessé, en Loire-Atlantique, la société Natarys a développé une technologie permettant de proposer une eau de boisson de grande qualité. Après les magasins bio, elle se diversifie sur les marchés de l'hôtellerie-restauration et des particuliers.

La fontaine à eau de Natarys équipe les rayons vrac des magasins bio.
La fontaine à eau de Natarys équipe les rayons vrac des magasins bio. — Photo : Natarys

Fondé en 2007 par Olivier Bouche, issu du monde juridique mais passionné par les problématiques en lien avec l’eau et adepte de "l’écologie pragmatique", Natarys a pour ambition de proposer des solutions à la présence accrue de micropolluants dans l’eau du robinet : résidus de médicaments, pesticides, métaux lourds… Après sept ans de R & D, la PME (15 collaborateurs, CA non communiqué), installée à Plessé, en Loire-Atlantique, a développé une technologie permettant de filtrer ces polluants par osmose inverse basse pression et de restructurer ensuite la molécule d’eau. "Notre technologie permet d’obtenir une eau de qualité, régénérée et vitalisée, telle qu’on devrait la trouver à l’état naturel", explique Olivier Bouche, président de Natarys.

Nouveau positionnement

Cette technologie trouve son application dans une fontaine à eau, baptisée H2Origine, dotée d’un système réfrigérant pour distribuer de l’eau plate ou gazeuse à différentes températures. Assemblé par Natarys, ce dispositif a été, dans un premier temps, commercialisé dans les rayons vracs des magasins bio, permettant ainsi aux clients de se passer des bouteilles plastiques.160 magasins en sont aujourd’hui équipés. Le contexte actuel, moins favorable aux magasins bio, a toutefois conduit Natarys à se tourner vers d’autres débouchés, comme l’hôtellerie-restauration. Le groupe Partouche a ainsi déployé le dispositif dans ses établissements. Mais, c’est maintenant à un marché plus vaste que le dirigeant souhaite s’attaquer : "quand la législation européenne sur l’eau potable, actuellement en préparation, s’appliquera en France, ce sont cinq millions de foyers qu’il faudra équiper en systèmes de filtration. Nous sommes en train de conclure un partenariat avec un opérateur de la vente à domicile pour investir ce marché des particuliers."

Levées de fonds à venir

Pour financer son développement sur ce nouveau marché, Natarys prépare un premier tour de table d’environ 2 millions d’euros pour l’été. L’objectif, à terme, est de lever 4 à 5 millions d’euros pour accélérer sur ce marché de l’eau de boisson, sur lequel la France est en retard. Par ailleurs, Natarys a sollicité des financements bancaires pour financer la construction d’un bâtiment dans lequel elle produira d’ici 2024 ses propres osmoseurs, pour lesquels il n’existe pas de fabrication française aujourd’hui. Enfin, Natarys a créé en 2019 une filiale de biotechnologie, ADWST qui porte la R & D et développe la recherche vers des eaux thérapeutiques. Un nouveau marché, orienté vers la santé cette fois, à conquérir

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition