Nantes

Maritime

Attractivité

The Arch dévoile ses 100 lauréats à Nantes

Par Benjamin Robert, le 20 mars 2023

The Arch a sélectionné 100 projets innovants pour accélérer la transition écologique. Durant trois mois, Francis Joyon va naviguer autour de l’Europe afin de promouvoir ses solutions. Début juin, les dirigeants s’élanceront à bord du paquebot Canopée de Zéphyr et Borée, pour rallier Bruxelles et mettre en lumière ces projets au Parlement européen.

Le maxi-trimaran "Idec Sport" s’est élancé depuis Nantes, samedi 18 mars 2023.
Le maxi-trimaran "Idec Sport" s’est élancé depuis Nantes, samedi 18 mars 2023. — Photo : Julien Gazeau

Francis Joyon a mis les voiles. Samedi 18 mars 2023, au ponton Belem à Nantes, le navigateur s’est élancé à bord du maxi-trimaran "Idec Sport" pour un tour d’Europe avec l’association The Arch. Cette dernière ambitionne ainsi d’aller collecter virtuellement une centaine d’innovations et de projets dédiés à la transition écologique et sociale en Europe avec ce voilier. Cet événement n’est autre que la descendance du précédent succès de la course transatlantique The Bridge à bord du Queen Mary 2 en 2017, lancé par Damien Grimont, le skipper et dirigeant de l’agence Profil grand large à Vannes. "Afin d’assurer un rayonnement à l’événement, l’ambition est de faire un tour des grandes villes européennes, pour y rencontrer les écosystèmes locaux", explique-t-il, lors de la soirée de lancement, la veille du départ du voilier.

Dix-huit pays représentés

Suite à l’appel à solutions, qui s’est terminé fin 2022, The Arch avait reçu 250 candidatures. Quatre critères ont permis de différencier et sélectionner les 100 porteurs de projets les plus prometteurs : avoir un réel impact environnemental, une équipe structurée, un business model, et être en capacité de déployer la solution à grande échelle. "Plus de 18 pays sont représentés dans cette sélection. Le seul bémol est peut-être la sous-représentativité des pays scandinaves (Seulement un projet au Danemark, NDLR)", précise Yves Gillet, président du groupe Keran, et membre de The Arch. Sept d’entre elles ont été présentées lors du lancement, dont Reverse System, une entreprise nantaise qui développe une solution logistique pour le réemploi de matériaux à destination des acteurs industriels. "Nous sommes fiers de participer à cette aventure, et d’avoir intégré ce très beau projet, qui nous offre une visibilité européenne", précise Sandrine Mollé, cofondatrice et directrice générale de Reeverse.

La conférence de présentation du projet a permis de mettre sept solutions en avant parmi les 100 sélectionnées.
La conférence de présentation du projet a permis de mettre sept solutions en avant parmi les 100 sélectionnées. - Photo : Julien Gazeau

L’ensemble des projets appartient à cinq secteurs d’activité : la mobilité, l’alimentation et santé, l’habitat, l’énergie, et l’industrie et numérique. "L’industrie et l’énergie sont les deux filières les plus représentées avec plus de la moitié des projets", constate Yves Gillet. Car au-delà des entreprises lauréates, l’ambition de The Arch est bien de faire évoluer l’ensemble des filières. "Nous travaillons ensemble sur le cadre législatif dans ces cinq secteurs, afin d’aider à faire émerger ces solutions liées à la transition environnementale", déclare Catherine Chabaud, députée européenne, ancienne navigatrice et marraine de The Arch.

Un séminaire marin

Ce tour d’Europe des solutions aura lieu jusqu’à fin mai, en reliant les villes de Copenhague, Concarneau, Malaga, Marseille, Ajaccio, Naples, Athènes, Malte, Lisbonne, et Saint-Nazaire. Puis du 2 au 6 juin 2023, un séminaire accueillera 3 000 personnes, dirigeants, porteurs de solutions, mais aussi des associations à bord du Canopée, un cargo à voile conçu par l’entreprise lorientaise Zéphyr & Borée. "Travailler à huis clos pendant plusieurs jours n’a rien à voir avec un séminaire classique où l’on rentre à l’hôtel le soir", appuie Yves Gillet. De plus, des experts seront également de la partie. "Il faut aujourd’hui entreprendre en accord avec la parole scientifique. Ainsi, François Gemenne, politologue et spécialiste des migrations environnementales, et Emma Haziza, hydrologue et spécialisée dans l’adaptation au changement climatique, seront présents à bord", souligne Walter Bouvais, membre du comité éditorial de The Arch, et cofondateur d’Open Lande, une société nantaise dédiée à l’accompagnement des entreprises dans leur transformation écologique. Le séminaire voguera ainsi jusqu’au Parlement européen, à Bruxelles, afin de mettre en avant ces 100 projets, appuyés par la députée Catherine Chabaud : "Nous avons régulièrement des solutions présentées au Parlement européen, mais nous avons cette fois-ci besoin d’un véritable accélérateur pour ces solutions environnementales".

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition