Ille-et-Vilaine

Numérique

Pourquoi Kerlink met en œuvre un plan de sauvegarde de l'emploi

Par Virginie Monvoisin, le 05 septembre 2019

La société Kerlink, spécialisée dans les réseaux dédiés à l'Internet des objets, vient d'annoncer qu'elle mettait en œuvre un PSE. Malgré la signature de nombreux contrats, le chiffre d'affaires était en baisse en 2018. Explications.

Le siège de Kerlink, à Thorigné-Fouillard.
Le siège de Kerlink, à Thorigné-Fouillard. — Photo : CC-BY-VirginieMonvoisin-LeJournaldesentreprises

Kerlink, à Thorigné-Fouillard, au nord de Rennes, va devoir se séparer d’une vingtaine de ses 103 collaborateurs. L’entreprise, spécialisée dans les réseaux dédiés à l’Internet des objets et présente en Bourse sur le marché Euronext (Tech 40), vient d’annoncer la mise en œuvre d’un PSE (plan de sauvegarde de l’emploi). Cette procédure vise à accompagner les 24 salariés concernés. Leurs postes seront supprimés avant la fin de l’année. Kerlink doit en effet revoir son organisation et redimensionner ses effectifs pour renouer avec la croissance.

Le CA de Kerlink en baisse de 31 %

L’entreprise, fondée en 2004 et dirigée William Gouesbet (PDG), Yannick Delibie (DG délégué) et Robert Clapham (DG adjoint), a connu une année 2018 difficile. Elle avait vu son chiffre d’affaires chuter de 24,80 M€ en 2017 à 17,10 M€ en 2018, à cause notamment d’un « décalage du rythme de déploiements des grands projets IoT chez les opérateurs télécoms publics historiques » et de reports de contrats signés mais pas encore exécutés.

En début d’année, Kerlink annonçait d’ailleurs un « plan d’action offensif », visant à s’adapter à l’évolution de son marché, en renforçant en particulier ses offres et positions auprès des opérateurs privés (entreprises, villes, administrations…).

Le siège de Kerlink, à Thorigné-Fouillard.
Le siège de Kerlink, à Thorigné-Fouillard. — Photo : CC-BY-VirginieMonvoisin-LeJournaldesentreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.