Rennes

Informatique

Acceis gagne le respect du monde cyber et étoffe ses équipes

Par Baptiste Coupin, le 14 juin 2022

Nouvellement installée dans des locaux de 400 m² au pied de la rocade rennaise, la société d’expertise en cybersécurité Acceis étoffe ses équipes pour mieux répondre aux besoins de ses clients. Évoluant dans les secteurs privé et public, l’entreprise rêve maintenant d’un développement national.

Christophe Beuchard et Gwenn Feunteun, associés d’Acceis. Le centre d’expertise rennais en cybersécurité se renforce pour mieux développer son offre globale.
Christophe Beuchard et Gwenn Feunteun, associés d’Acceis. Le centre d’expertise rennais en cybersécurité se renforce pour mieux développer son offre globale. — Photo : Baptiste Coupin

Offrir de l’expertise et un travail de qualité. C’est ce qui motive les équipes d’Acceis (18 collaborateurs, 1,2 M€ de CA en 2021), société rennaise de cybersécurité, qui accompagne ses clients de façon globale dans la sécurisation de leurs activités. Sur des missions techniques exigeantes comme sur des sujets organisationnels et stratégiques à forts enjeux. L’entreprise, créée en 2015 par deux ingénieurs en cyber, Gwenn Feunteun et Yves Duchesne, connaît un fort engouement sur tout le Grand Ouest. Son chiffre d’affaires devrait bondir de 40 % en 2022, à 1,7 million d’euros (clôture à fin juin). Acceis développe 65 % de son activité sur son métier d’auditeur technique, qui a pour objectif d’évaluer le niveau de sécurité d’un système d’information ou d’une cible (site web, application, réseau). Ses autres revenus découlent de missions de conseil (25 %) et de formation (10 %). La société revendique 180 clients, de la PME jusqu’au grand groupe, qui évoluent sur des secteurs d’activité variés : télécoms, santé, transport… À contrecœur, mais pour conserver une bonne image de marque, Gwenn Feunteun, ancien responsable SSI chez Bouygues Immobilier, se résout parfois à "refuser du travail", faute de ressources suffisantes en interne.

Deux labels de l’ANSSI

C’est sur cette valeur de travail bien fait qu’Acceis gagne en reconnaissance. L’entreprise a obtenu, coup sur coup, en 2021, deux certifications de la part de l’ANSSI, le gendarme de la sécurité informatique : l’agrément CESTI (Centre d’Évaluation de la Sécurité des Technologies de l’Information), qui permet d’évaluer des solutions de logiciels des industriels ; et la qualification PASSI (Prestataire d’Audit de la Sécurité des Systèmes d’Information), qui lui a ouvert la porte des marchés publics (hôpitaux, administrations, Défense…). "Ça nous a demandés deux ans et demi de travail pour avoir ces deux labels. Il faut être hyper expert de la cyber pour les obtenir. La qualification PASSI rassure notamment les acteurs publics et de la Défense qui ont un cahier des charges très exigeant", explique Christophe Beuchard, le directeur commercial et marketing, qui a rejoint les cofondateurs comme troisième associé en 2018, en provenance de Kereval.

Une équipe qui se renforce

L’équipe d’Acceis se développe sous son impulsion. Après avoir recruté des commerciaux, huit nouveaux collaborateurs (des experts techniques, notamment) rejoindront la société bretonne en septembre. C’est pour anticiper cette croissance que la PME a pris pied, fin 2021, dans de nouveaux bureaux de 400 m², au sein d’un immeuble moderne à l’ouest de Rennes, à proximité de la rocade et d’Amossys, autre acteur rennais de la cyber où se sont rencontrés les cofondateurs. Une équipe de cadres émerge par ailleurs, qui doit aider Acceis à être "plus efficiente" dans son approche de suivi des projets. Un officier militaire, ancien de Sekoia, vient d’arriver. Il aura la charge de structurer l’offre conseil. Un responsable de la communication arrive également, qui permettra d’asseoir la croissance de l’entreprise, notamment via l’inbound marketing.
Une fois l’équipe au complet, Acceis prévoit de déployer son offre dans d’autres métropoles en région. Christophe Beuchard évoque les villes de Bordeaux, Lyon et Strasbourg. "Avoir des ancrages, c’est acté. Après, le fait d’ajuster des forces commerciales sur place ou en centrale, de le faire via la croissance externe ou organique, c’est ce qui doit être décidé dans notre nouvelle stratégie", souffle Gwenn Feunteun. Le centre d’expertise rennais en cybersécurité vise 2,2 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2023 et 3 millions en 2025.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition