Nord

Distribution

Auchan Holding poursuit son redressement malgré la crise

Par Elodie Soury-Lavergne, le 31 août 2020

Après avoir renoué avec la rentabilité en 2019, Auchan Holding a poursuivi son redressement financier au premier semestre 2020. Malgré la crise sanitaire, la maison mère du distributeur Auchan Retail affiche une belle progression, qui conforte sa stratégie de transformation à l'horizon 2022. 

Edgard Bonte, président d’Auchan Retail et président du directoire d'Auchan Holding.
Edgard Bonte, président d’Auchan Retail et président du directoire d'Auchan Holding. — Photo : Auchan

Auchan Holding poursuit son redressement financier après une année 2018 en berne, marquée par des pertes à hauteur d’1,1 milliard d’euros. Le groupe nordiste, qui a récemment renoué avec la rentabilité, affiche sur le premier semestre 2020 une nouvelle progression de ses résultats. Ce redressement est lié à celui d’Auchan Retail, sa société de distribution, qui représente la majeure partie du chiffre d’affaires groupe.

Une nette progression en 2020

Malgré la crise sanitaire qui a frappé l’économie début 2020, Auchan Retail enregistre sur le premier semestre une hausse de son chiffre d’affaires de + 0,8 % en comparable (hors essence et change), par rapport à la même période en 2019, pour s’établir à 22,25 milliards d’euros. L’Ebitda augmente quant à lui de 15 %, pour s’établir à 1,25 milliard d’euros. Les ventes du distributeur progressent sur toutes ses zones géographiques d’implantation, à l’exception de la Russie.

L’épidémie de coronavirus a surtout touché l’activité sur le deuxième trimestre 2020, avec une baisse du trafic en hypermarché (jusqu’à 50 %), compensée en partie par la hausse du panier moyen. L’e-commerce a par ailleurs enregistré une croissance très importante (jusqu’à + 15 % en avril), ainsi que le commerce de proximité. Le distributeur a également profité d’un rebond des ventes post-confinement, dans certains pays comme l’Espagne ou le Portugal, notamment sur le non alimentaire. De manière globale, « les impacts de la crise sanitaire ont été neutralisés par les différents dispositifs mis en place, comme l’allègement des charges sociales », commente Edgard Bonte, président d’Auchan Retail et président du directoire d’Auchan Holding.

De son côté, Auchan Holding termine ce premier semestre avec un chiffre d’affaires de 22,46 milliards d’euros. Son résultat d’exploitation courant progresse de 27 % et l’Ebitda de 3,7 %. Enfin, le résultat net normalisé enregistre une hausse de 228 millions d’euros entre les premiers semestres 2019 et 2020, pour s’établir à 300 millions d’euros, « ce qui démontre le redressement de l’entreprise », constate Isabelle Bouvier, directrice financière d’Auchan Retail.

1,1 milliard d’euros d’économies d’ici 2022

« Ce sont les arbitrages opérés sur l’Italie et la démarche Renaissance qui ont permis de retrouver la rentabilité », poursuit-elle. Lancée en 2019, Renaissance est une démarche d’excellence opérationnelle, qui doit générer des économies. À ce jour, 62 % des 152 projets identifiés sont en cours : renégociations de loyer, travail sur l’efficience énergétique, corner anti-gaspillage en magasins, etc. Sur ce premier semestre 2020, cela représente 184 millions d’euros d’économies, par rapport au premier semestre 2019.

« Nous sommes au rendez-vous de nos objectifs, se réjouit Edgard Bonte. Au total, 423 millions d’euros d’économies récurrentes ont été réalisées par rapport à la base de coûts 2018. Nous sommes confiants dans notre capacité à atteindre notre objectif d’1,1 milliard d’euros d’économies à l’horizon 2022 ». En parallèle, la direction envisage un vaste plan de désendettement d’Auchan Holding, d’ores et déjà « validé par l’actionnaire », à hauteur de 2 milliards d’euros, à l’horizon 2022. Il se traduira par l’identification et la cession d’actifs non stratégiques « ayant peu d’impact opérationnel et social ».

Une transformation amorcée pour Auchan Retail

En attendant, Edgard Bonte se déclare confiant pour le second semestre 2020 : « Cette période de crise a permis de confirmer que notre stratégie était la bonne et de l’accélérer ». L’avenir se dessine désormais à travers le projet « Auchan 2022 ». Déployé dans tous les pays où l’enseigne est présente, il doit faire évoluer le concept. Cela passera notamment par le renforcement des filières d’approvisionnement, pour garantir au client une meilleure qualité et traçabilité. Le distributeur travaille aussi à une diminution du nombre de références en magasin, pour privilégier les produits exclusifs.

En perte de vitesse, les hypermarchés ont vocation à devenir des market place, proposant à la fois des produits locaux, mais aussi d’autres marques du groupe Mulliez. Fin juin, les clients pouvaient ainsi retrouver une sélection de produits Décathlon dans 21 magasins Auchan en Ukraine, 6 magasins en France, 2 magasins au Portugal et un magasin en Espagne et à Taïwan. Par ailleurs, 30 magasins en France proposent un espace textile seconde vie avec Patatam, enseigne spécialiste de la vente de vêtements d’occasion.

Enfin, l’enseigne accélère sur le phygital, le drive et l’e-commerce ayant connu une croissance sans précédent durant la crise sanitaire. Sur ce premier semestre 2020, le chiffre d’affaires digital a représenté 11 % du chiffre d’affaires total, soit + 3,7 points en un an.

Edgard Bonte, président d’Auchan Retail et président du directoire d'Auchan Holding.
Edgard Bonte, président d’Auchan Retail et président du directoire d'Auchan Holding. — Photo : Auchan

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail