• France

    Ressources humaines

    Télétravail obligatoire : les entreprises accusées de ne pas respecter le protocole sanitaire

    12 janvier 2022

    Les employeurs n'en font pas assez sur le télétravail, à en croire le gouvernement. Seuls 31 % des salariés du privé étaient en distanciel dans la semaine du 3 janvier, quand est entrée en vigueur la nouvelle obligation de passer 3 à 4 jours hors de l'entreprise. Problème : ils étaient quasiment autant (30 %) à la mi-décembre, quand il ne s'agissait que d'une recommandation. Idem chez les actifs pouvant télétravailler facilement (secteur public inclus) : 60 % ont appliqué la consigne (+2 points). Ces chiffres émanent d'une étude Harris Interactive, dévoilée par Le Parisien, mais commandée par le ministère du Travail. Elle lui donne l'occasion de remettre un coup de pression sur les patrons. D'abord sur le respect de la mesure, préférée par les partenaires sociaux au passe sanitaire en entreprise - "L'engagement n'est pas tenu", tonne l'entourage d'Elisabeth Borne, dans le journal francilien. De quoi légitimer aussi le projet de nouvelles sanctions financières, présentées comme "un levier efficace" contre les employeurs réfractaires. D'ailleurs, la question figure opportunément dans le sondage. Résultat : 76 % des 2 007 personnes interrogées approuvent le principe de ces amendes.

Les dernières infos