• France

    Énergie

    Prix de l’énergie : le commerce et le textile fustigent l’insuffisance des aides de l’État pour 2023

    02 novembre 2022

    La dernière vague d’aides publiques contre la flambée des prix de l’énergie est loin d’avoir éteint toutes les inquiétudes des acteurs économiques. "Le compte n’y est pas ! […] Nos entreprises sont en grand danger", s’alarme ainsi le Conseil du commerce de France (CDCF), dans un communiqué commun à une trentaine de fédérations du secteur. Selon leur calcul, le futur "amortisseur électricité" pour les TPE-PME "ne [couvrira] que 10 à 20 % de la hausse des factures", un niveau jugé "bien en dessous [de leurs] besoins réels". Second grief : les ETI et grands groupes du secteur ne seraient pas éligibles aux subventions pour les activités énergivores, plutôt réservées à l’industrie. Résultat, face à "un mur infranchissable" de dépenses, les commerçants s’estiment contraints d’augmenter leurs prix, baisser leurs investissements, "voire arrêter totalement leur activité". D’où leur insistance pour une politique "plus ambitieuse et volontariste". Même tonalité du côté de l’Union des industries textiles. Laquelle estime que les choix gouvernementaux portent "un véritable préjudice" à la filière et accroît le risque de délocalisations dans les "entreprises sous capitaux étrangers".

Les dernières infos