• France

    Emploi

    Les dirigeants de PME sont parmi les plus fragilisés par la crise du Covid-19

    16 mars 2021

    L’emploi des dirigeants a résisté à la crise. En 2020, seuls 33 189 chefs d’entreprise ont perdu leur activité, en raison d’une liquidation judiciaire prononcée par un tribunal, selon un décompte de l’association GSC et du cabinet Altares. Soit une chute de 31,4 % en un an, en ligne avec le spectaculaire effondrement des défaillances d’entreprise constaté l’an dernier. Ce phénomène, qualifié de "mirage", est directement imputé aux aides mobilisées par l’État contre la crise du Covid-19. Pourtant, à rebours de la tendance générale, certains entrepreneurs ont davantage souffert. C’est le cas des dirigeants de PME (+20,9 %) ou ceux à la barre d’entreprises dont le chiffre d’affaires dépasse 10 millions d’euros (+42,5 %). Les dirigeants impactés sont aussi un peu plus vieux : l’âge médian est désormais de 48 ans (+2 années). En revanche, tous les secteurs et toutes les régions profitent de l’accalmie. Mais certains baissent beaucoup moins que la moyenne, comme l’information-communication (-19,3 %), ou encore l’Outre-mer (-6,2 %), la Corse (-24,5 %) et la Région Sud (-26,2 %).

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement

Les dernières infos