• Automobile

    Le groupe Renault veut regrouper ses activités électriques et logicielles au sein d’un pôle unique basé en France

    13 mai 2022

    Le groupe Renault poursuit sa transformation écologique. Il envisage de créer un "pôle d’excellence", localisé en France, pour y rassembler toutes ses activités liées au véhicule électrique (développement, production, commercialisation). L’idée est d’y intégrer ses sites d’ingénierie, basés en Île-de-France, ainsi que quatre usines : trois du Nord et du Pas-de-Calais (déjà regroupées au sein d’ElectriCity) et celle de Cléon, en Seine-Maritime. S’y ajouteraient les fonctions support associées. Cette nouvelle "entité Véhicules électriques et software" compterait ainsi "plus de 10 000 salariés à horizon 2023". "Autonome", elle "serait dotée d’un business model adapté aux spécificités de l’électrique", en plus d’être ouvert à des partenariats "dans les nouvelles technologies ou les services". En parallèle serait créé une structure comparable, centrée, elle, sur les "moteurs et boîtes de vitesses thermiques et hybrides de nouvelles générations". Mais aucun site français n’entrerait dans cette entité-là. Cette vaste réorganisation n’en est encore qu’au stade de la réflexion et des consultations avec les élus du personnel, insiste toutefois Renault.

Les dernières infos