• International

    Le déficit commercial de la France plombé par l'énergie et les transports au premier trimestre 2021

    07 mai 2021

    Les échanges extérieurs de la France toujours convalescents. Au premier trimestre, les exportations continuent de se redresser (+1,8 % en trois mois, selon les douanes), mais plus lentement qu’auparavant et, désormais, moins vite que les importations (+3,7 %). Dans tous les cas, les deux restent, respectivement, à 93 et 94 % de leur moyenne trimestrielle de 2019. Conséquence de ces évolutions, le déficit commercial repart à la hausse (+2,7 Md€), pour la première fois depuis le printemps 2020. Il s’établit à -15,4 milliards d'euros. En cause : l’envolée des dépenses d’énergie (accrues par celle des cours du pétrole) et les difficultés de l’industrie manufacturière. Dans ce domaine, la balance des échanges dérape, avec un solde négatif (-13,6 Md€) supérieur de 50 % à sa moyenne 2019. En première ligne : les transports, avec une lourde rechute à l’export de l’automobile (-6,3 %) et l’aéronautique (-19,2 %). Et ce, en dépit de l’explosion exceptionnelle des ventes de paquebots (+391,9 %).

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement

Les dernières infos