• International

    Le déficit commercial de la France continue de se dégrader rapidement au deuxième trimestre 2021

    06 août 2021

    Le redressement des échanges extérieurs de la France s’accélère… mais son déficit commercial se creuse toujours aussi. Au deuxième trimestre, il s’est encore aggravé de 2,7 milliards d’euros, quasiment autant qu’en début d’année (3 Md€, en donnée révisée), selon les douanes. Résultat, à -18,7 Md€, il "dépasse de 28 % son niveau d’avant-crise" ! Et pour cause : les exportations augmentent toujours moins vite (+2,7 % entre avril et juin, à 95 % de leur valeur moyenne 2019) que les importations (+4,4 %). Lesquelles sont presque revenues à la normale. Mais ce rétablissement provient en partie "de la forte hausse du cours des matières premières" (+76 % en un an pour les métaux et minéraux, +121 % pour l’énergie, par exemple). Au niveau sectoriel, les ventes aéronautiques redécollent (+24,1 %), mais restent à près de 40 % de leur niveau pré-coronavirus. L’automobile patine, à l’import (-3,6 %), comme à l’export (-8,7 %), "vraisemblablement [pénalisé] par la pénurie de composants électroniques". L'agriculture enregistre son premier déficit en quatre ans, quand celui de l’industrie s’accroît encore (-15,3 Md€). Enfin, les achats de produits pharmaceutiques s’envolent (+16,5 %), "en lien avec la crise sanitaire".

Les dernières infos