• France

    Emploi

    Chômage partiel et plans sociaux sont restés à un niveau très élevé en fin d'année 2020

    07 janvier 2021

    Jusqu’au bout, les salariés auront souffert du coronavirus. Les demandes de chômage partiel sont restées stables en décembre (7,2 millions de personnes concernées au 3 janvier) par rapport à novembre (près de 7,4 millions), d’après la Dares (ministère du Travail). Pour janvier, ce chiffre tombe à 2,9 millions, surtout pour des raisons de calendrier (expiration de dossiers au passage de la nouvelle année). L’effet du reconfinement est manifeste : au final, 2,9 millions de travailleurs (contre 1,8 million en octobre, chiffre revu à la hausse) devraient avoir été effectivement mis en activité partielle en novembre, soit 2,3 milliards d’euros d’allocations versées (2,8 fois plus que le mois précédent), estime la Dares. Et ce, alors même que les demandes pour octobre continuent d’affluer (+42 % en un mois). Du côté des plans sociaux, l’accélération continue des procédures (763 entre le 1er mars et le 3 janvier, +86 % en un an), comme des suppressions de postes associées (80 379, soit 2,7 fois plus qu’en 2019), se poursuit.

    Sur le même sujet

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement

Les dernières infos