France

Santé

Pass sanitaire, vaccination et des questions : ce qu'il faut retenir de l'allocution d'Emmanuel Macron

Par Stéphane Vandangeon, le 12 juillet 2021

Emmanuel Macron étend le pass sanitaire aux secteurs des loisirs, de la culture, aux bars, cafés et restaurants, centres commerciaux. Pour les clients, mais aussi pour les salariés de ces lieux. Pour les entreprises, le combat pour la vaccination pose déjà nombre de questions qui devront trouver des réponses dans les prochains jours.

Emmanuel Macron compte désormais "faire porter les restrictions sur les non vaccinés plutôt que sur tous".
Emmanuel Macron compte désormais "faire porter les restrictions sur les non vaccinés plutôt que sur tous". — Photo : myskin

Durant l’été 2021, la France se divise en deux catégories : les vaccinés, qui peuvent encore rêver d’une vie à peu près normale, et les non vaccinées pour qui les contraintes vont se multiplier dès les prochains jours. Dans une allocution télévisée, ce lundi 12 juillet, Emmanuel Macron a tenu un discours on ne peut plus clair, que l’on peut résumer en trois mots : faites-vous vacciner ! Une injonction pour une injection réalisée uniquement pour le moment par un peu plus d’un Français sur deux.

Face à la menace du variant delta, le chef de l’État croit peut-être au sens des responsabilités de ses concitoyens. Mais, afin que le civisme des Français ne s’évapore pas avec la torpeur estivale, Emmanuel Macron sort un argument massue, qui va pousser bon nombre de personnes vers les centres de vaccination : il s’agit désormais de "faire porter les restrictions sur les non-vaccinés plutôt que sur tous".

Pass sanitaire étendu

Première sommation le 21 juillet. À cette date, le pass sanitaire sera étendu aux lieux de loisirs et de culture pouvant accueillir plus de 50 personnes pour tout Français de plus de douze ans. Cinémas, parcs d’attractions, salles de spectacles ou festivals ne pourront ainsi pas recevoir de personnes démunies du pass sanitaire. Sous format numérique ou papier, ce document permet aux Français de présenter un schéma vaccinal complet ou un test négatif de moins de 48 heures ou encore un test positif RT-PCR ou antigénique de plus de deux semaines et de moins de six mois indiquant que la personne a récemment eu le Covid et présente un risque de réinfection limité.

Nouvelles restrictions en août

Emmanuel Macron va étendre l’obligation du pass sanitaire dès le début du mois d’août – la date n’est pas encore fixée. Impossible de faire sans pour accéder à un bar, un restaurant, un centre commercial, un hôpital, une maison de retraite ou un établissement médico-social. Impossible non plus de prendre le train, l’avion ou le car, pour un trajet long, sans présenter ce précieux sésame. Et la liste pourrait encore s’allonger : le chef de l’État menace d’ores et déjà de l’étendre à d’autres activités de la vie quotidienne.

Encore des questions pour les entreprises

Source de privations et de complications pour les personnes non vaccinées, ces mesures vont avoir des répercussions immédiates sur l’activité des entreprises. Les activités concernées vont perdre des dizaines de millions de consommateurs potentiels. Mais pas que. "Seuls les vaccinés et les personnes testées négatives pourront accéder à ces lieux, qu’ils (sic) soient d’ailleurs clients, usagers ou salariés", assure Emmanuel Macron. Si on en croit le Président de la République, il ne serait donc plus possible d’aller travailler dans un certain nombre d’entreprises sans montrer patte blanche. Nul doute que les débats à venir au Parlement risquent d’être houleux… Plus possible de travailler sans un vaccin ou présenter un test Covid négatif ? Qui va se charger des contrôles ? Quelle responsabilité pour le salarié, le client ou l’employeur pris à défaut ? Autant de questions que les parlementaires vont devoir débattre lors d’une session parlementaire extraordinaire qui va se dérouler à partir du 21 juillet.

Vaccination obligatoire

Ce projet de loi abordera aussi la question de la vaccination obligatoire pour les personnes en contact avec les personnes âgées et fragiles. Sont visés : les personnels soignants et non soignants des établissements de santé, des maisons de retraite, des établissements pour personnes handicapées ainsi que pour les aides à domicile. La vaccination sera obligatoire pour ces professionnels dès le 15 septembre. À partir de cette date, Emmanuel Macron, qui ne ferme pas la porte à la vaccination de tous les Français, prévient : "Des contrôles seront opérés et des sanctions seront prises". À l’encontre du salarié pris sans sa dose de vaccin ? De son employeur ? S’il reste des points à éclaircir après les nouvelles annonces d’Emmanuel Macron, une chose est sûre : après sa déclaration de guerre au printemps 2020 contre le Covid, le président lance cet été l’offensive contre les non-vaccinés.

Emmanuel Macron compte désormais "faire porter les restrictions sur les non vaccinés plutôt que sur tous".
Emmanuel Macron compte désormais "faire porter les restrictions sur les non vaccinés plutôt que sur tous". — Photo : myskin

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail