Maine-et-Loire : Barbeau reprise par le groupe charentais Malvaux

Par la rédaction, le 30 août 2016

L’industriel charentais Malvaux a repris Barbeau France, une PME de 15 personnes, basée à Saint-Macaire et spécialisée dans la marqueterie et l'agencement bois haut de gamme. C’est la 4e acquisition du fabricant de contreplaqués dans la Région.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Nouvelle acquisition pour l’industriel charentais Malvaux Industries (fabrication de panneaux décoratifs et contreplaqués techniques ; 295 salariés, 37 M€ de chiffre d'affaires en 2015) avec la reprise, fin juillet, de Barbeau France, ex-filiale de Moninvest basée à Vertou, (fabrication de meubles, agencement de cuisines...). Une reprise effectuée dans le cadre d’un plan de cession auprès du tribunal de commerce de Nantes.
Employant 15 salariés à Saint-Macaire-en-Mauges, cette entreprise spécialisée dans la marqueterie et l’agencement bois haut de gamme a été liquidée en mai dernier (2,86 M€ de chiffre d’affaires en 2014 et une perte de plus de 150.000 €). Pour Philippe Denavit, président et actionnaire majoritaire, cette acquisition permet de «conforter les parts du groupe sur le marché de l’agencement» avec des productions haut de gamme. Désormais filiale de Malvaux, Barbeau poursuit son activité sur son site d’Anjou avec l’encadrement actuel. La société est rebaptisée "Barbeau Industries".

Une 4e acquisition en Pays-de-la-Loire

Barbeau est la quatrième acquisition de l’industriel en Pays-de-la-Loire. Après avoir repris deux entreprises spécialisées dans l'agencement, - Navi Line (Vieillevigne) en 2010 positionnée sur l’agencement de navires de plaisance et, en 2015, ST Bois (La Chevrolière) -, Malvaux a racheté Amoris en juin dernier, également une ancienne filiale de Monivest basée à Vertou. Cette PME, elle aussi spécialisée dans l'agencement, exclusivement d'hôtels, notamment pour les groupes Accor et Louvre Hotels, emploie 15 personnes et a réalisé un chiffre d’affaires de 6 M€ en 2015.

A lire également : Malvaux. Troisième rachat en Loire-Atlantique

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition