Transport

Le trafic de Brittany Ferries en forte baisse vers l’Angleterre mais dopé vers l’Irlande

Par Jean-Marc Le Droff, le 04 novembre 2022

La compagnie maritime Brittany Ferries vient de publier ses résultats de trafic 2022. Des chiffres qui confirment une baisse sévère du fret depuis et vers le Royaume-Uni, mais une bonne performance de ses lignes longues entre le Royaume-Uni et l’Espagne et entre la France et l’Irlande.

Le Salamanca, premier navire propulsé au GNL de Brittany Ferries, va remplacer le Connemara sur les lignes Rosslare-Bilbao et Rosslare-Cherbourg.
Le Salamanca, premier navire propulsé au GNL de Brittany Ferries, va remplacer le Connemara sur les lignes Rosslare-Bilbao et Rosslare-Cherbourg. — Photo : DR

Avec une baisse de -27 % sur les liaisons entre la France et la Grande-Bretagne et de -22 % entre la Grande-Bretagne et l’Espagne, le volume fret transporté par Brittany Ferries (2 400 salariés ; 202 M€ de CA) vers le Royaume-Uni peine à retrouver les niveaux de 2019, année de référence avant Covid. "La compagnie reste préoccupée par une baisse de la demande fret depuis et vers le Royaume-Uni. Dans le contexte du Brexit et des facteurs conjoncturels qui y sont liés, Brittany Ferries souhaite cependant maintenir une alternative viable aux lignes courtes opérées sur le détroit pour les opérateurs fret", indique la compagnie maritime.

Explosion du fret vers l’Irlande et l’Espagne

En revanche, "le Brexit a créé des opportunités de développement de routes maritimes directes vers l’Irlande, évitant le transit de fret par le Royaume-Uni. Sur les lignes France-Irlande, les volumes ont ainsi été multipliés par 6 avec 9 587 unités transportées. La liaison Irlande-Espagne a, quant à elle, enregistré une incroyable performance traduite par une hausse de 172 %, soit un volume de 13 644 unités. Sur ce marché, on assiste à une accélération de la tendance vers les transports non accompagnés qui représentent désormais 45 % de l’activité".

Amélioration du trafic de passagers

Bonne nouvelle aussi du côté du trafic de passagers sur les liaisons Royaume-Uni-Espagne, en hausse de 9 % pour atteindre 320 364 passagers. De quoi permettre à Brittany Ferries d’enregistrer une performance financière positive. Le succès de la ligne France-Irlande ne s’est quant à lui pas démenti, notamment grâce au doublement de la ligne Roscoff-Cork. "Alors que les longues routes sont en plein essor, la Manche est une préoccupation majeure pour la compagnie", s’inquiète Christophe Mathieu, président du directoire de Brittany Ferries. "Les volumes de passagers sont en baisse de 35 % sur la Manche, et plafonnent à 1,22 million. En cause, la réouverture des frontières françaises à la mi-janvier 2022 qui a fortement impacté les projets de vacances des Britanniques d’une part, et d’autre part, les passeports rendus obligatoires pour les passagers français se rendant au Royaume-Uni. Pour aider à la reprise, redynamiser le marché et stimuler la demande pour l’année 2023, une action concertée des acteurs touristiques en France et au Royaume-Uni est indispensable".

Pavillons français et transition énergétique

Brittany Ferries poursuit par ailleurs ses investissements pour renouveler sa flotte et effectuer sa transition énergétique. Depuis le 2 novembre 2022, le tout nouveau navire de Brittany Ferries, le Salamanca, remplace ainsi le Connemara sur les lignes Rosslare-Bilbao et Rosslare-Cherbourg. Il battra pavillon français et sera exploité par des marins français. Il effectuera deux liaisons hebdomadaires entre Rosslare et Bilbao et une traversée reliant Rosslare à Cherbourg. Le Salamanca sera suivi dès le mois de février 2023 par son sistership le Santoña. Ils sont les premiers de quatre nouveaux navires à propulsion GNL (Gaz Naturel Liquéfié) à intégrer la flotte de la compagnie. Affectés aux lignes longues entre la Grande-Bretagne et l’Espagne, ils seront rejoints en 2025 par deux unités hybrides GNL/Electrique encore plus innovantes.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition