Brest

RSE

Le fonds de dotation Oceanopolis Acts monte en puissance avec l’Espace enfants en 2024

Par Isabelle Jaffré, le 07 décembre 2023

Créé il y a bientôt 10 ans, le fonds de dotation d’Oceanopolis à Brest cherche à monter en puissance. En 2024, Oceanopolis Acts financera une partie du nouvel Espace enfant grâce à des partenaires financeurs.

Nathalie Peron-Lecorps (à droite), directrice et de Christelle Carfantan, responsable partenariats et mécénat d’Oceanopolis Acts accueille un alternant en développement du mécénat, Victor Merlini.
Nathalie Peron-Lecorps (à droite), directrice et de Christelle Carfantan, responsable partenariats et mécénat d’Oceanopolis Acts accueille un alternant en développement du mécénat, Victor Merlini. — Photo : Isabelle Jaffré

Le fonds de dotation Oceanopolis Acts, créé en 2014 et présidé par l’explorateur Jean-Louis Étienne, s’est structuré depuis 2021 afin de "se donner davantage de moyens d’agir", explique la directrice, Nathalie Peron-Lecorps. Sous l’impulsion de Christelle Carfantan, responsable partenariats et mécénat, le fonds de l’équipement brestois Oceanopolis a vu de nouveaux partenaires le rejoindre comme : Argel, Grain de Sail ou encore MerAlliance. À ce jour, Oceanopolis Acts compte 21 partenaires.

Sensibiliser un maximum de public

"La loi Pacte de 2019 a changé la donne, indique cette dernière. Les entreprises cherchent à intégrer la RSE dans leur stratégie. Les salariés sont aussi désormais dans la quête de sens, y compris pour les entreprises qu’ils intègrent." La défiscalisation est par ailleurs toujours avantageuse avec une réduction d’impôt de 60 % du montant du don, notamment. Oceanopolis Acts recherchent cependant surtout des partenaires et des mécènes qui partagent leur valeur. "Nous organisons des actions comme des ramassages et du tri de déchets sur les plages où les salariés, mais aussi les clients et fournisseurs des entreprises peuvent participer afin de sensibiliser un maximum de monde."

"Notre raison d’être est comprendre pour mieux agir avec l’océan, poursuit Nathalie Peron-Lecorps. L’idée est de partager les connaissances, préserver les systèmes côtiers, travailler sur l’inclusion." Le budget du fonds de dotation est autour de 200 000 euros par an, mais est amené à croître avec l’aboutissement d’un gros projet : l’Espace enfants qui ouvrira en 2024.

Ce projet est financé pour l’instant à hauteur de 300 000 euros par quatre structures : la fondation Crédit Agricole du Finistère, la fondation BPGO, Arkéa et Engie Solutions. "Nous recherchons bien entendu d’autres financeurs avec l’objectif d’atteindre une aide de 500 000 euros pour le projet qui s’élève à 2,2 millions d’euros d’investissement." Cet Espace enfants, ouvert à tous mais qui cible en particulier les 6-12 ans, doit permettre de mieux expliquer les enjeux autour de la préservation des Océans. "Nous sommes convaincus que, pour que les choses s’améliorent, il faut éduquer les enfants. Et les adultes y apprendront deux ou trois choses aussi !", sourit Nathalie Peron-Lecorps.

Dons en finance, nature, compétences et produit partage

Pour adhérer au fonds, la majorité des entreprises donne de l’argent, en général sur un plan de trois ans. "Mais il est aussi possible de faire des dons en compétences, en nature et en produit partage comme c’est déjà le cas pour certains de nos adhérents", note Christelle Carfantan. C’est le choix qu’a fait Grain de Sail en proposant ses tablettes de chocolat avec un packaging spécial Oceanopolis Acts expliquant les actions du fond. Une partie du prix est reversée à ce dernier. "D’autres nous font don d’ordinateurs, ou mettent à disposition des entreprises des salariés et leurs expertises, pour la communication par exemple", ajoute la responsable partenariats et mécénat.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition