Brest

Infrastructure

La deuxième ligne de tramway brestoise arrivera en 2026

Par Isabelle Jaffré, le 16 décembre 2020

Brest métropole a voté d’approuver le projet d’une 3e phase de développement du réseau de la collectivité pour un budget prévisionnel de 192 millions d’euros. Celle-ci prévoit notamment l’arrivée de la deuxième ligne de tramway en 2026.

La première ligne de tramway à Brest a été mise en service en 2012.
La première ligne de tramway à Brest a été mise en service en 2012. — Photo : © Mathieu Le Gall

La deuxième ligne de tramway brestoise est sur les rails. Le Conseil de la métropole brestoise, réuni en séance le 16 décembre, a décidé d’approuver le projet d’une 3e phase de développement du réseau de transports collectifs en site propre. Dans les faits, c’est donc la deuxième ligne de tramway brestoise qui a été approuvée. La future ligne B s’étendra sur 5,4 km avec 11 nouvelles stations, reliant la gare au CHU de la Cavale-Blanche, en passant par les sites universitaires et le quartier de Bellevue. Un nouveau pont, parallèle au pont Schuman, franchira le vallon du Moulin à Poudre. La nouvelle ligne sera connectée à la ligne A à hauteur de la place de la Liberté.

La future ligne B à Brest.
La future ligne B à Brest. - Photo : © Brest Métropole

Une ligne de bus à haut niveau de service entre la gare et Lambézellec

Le projet prévoit également la réalisation d’une ligne de bus à haut niveau de service (ligne D) de 4 km environ (12 stations) sur l’axe desservant, depuis la gare de Brest au sud, les cités scolaires de Kerichen et la Croix Rouge, et le quartier de Lambézellec au nord. Cette ligne utilisera une dizaine de bus électriques articulés, acquis dans le cadre des marchés globaux passés par la collectivité. En effet, l’ensemble de la flotte bus fera l’objet d’un passage à l’électrique, comme imposé par la Loi de transition énergétique. Dans le cadre de cette troisième phase, d’autres améliorations du réseau de transport sont au programme comme la création ou le réaménagement de parcs relais et pôles d’échanges multimodaux ou l’aménagement de couloirs de bus.

Un investissement de 192 millions d’euros

La métropole a évalué le coût prévisionnel global à 192 millions d’euros HT. La contribution des entreprises locale aux versements mobilités participera au financement du projet. « Le taux actuel de 1,8 % pourra être, si nécessaire et après concertation notamment des organismes et partenaires économiques, porté au taux de 2 % pour assurer la soutenabilité financière du projet », précise la métropole. La collectivité va, comme pour la première ligne, solliciter les subventions, participations et soutiens éventuels de la Région Bretagne, du Département du Finistère, de l’État, de l’Union Européenne (Feder) et de la Caisse des Dépôts et Consignations. Le plan de relance lié à la crise sanitaire pourra également jouer un rôle dans le financement.

Pour rappel, le budget de la ligne A du tramway à Brest avait été estimée à 298 millions d’euros HT en 2006 pour un coût de 383 millions (euros constants) en 2012, au moment de sa mise en service.

La première ligne de tramway à Brest a été mise en service en 2012.
La première ligne de tramway à Brest a été mise en service en 2012. — Photo : © Mathieu Le Gall

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail