Côtes-d'Armor

Textile

Reprise

Samuel Delamaire et Pierre Merhand acquièrent le fabricant de vêtements professionnels Rozen

Par Matthieu Leman, le 11 décembre 2023

Samuel Delamaire et Pierre Merhand ont racheté le 29 septembre le fabricant de vêtements professionnels Créations Cantin, plus connu sous sa marque Rozen. Les repreneurs veulent continuer à travailler le marché des vêtements des personnels d’Ehpad, cœur de métier de l’entreprise. Pierre Mehrand s’occupera de l’opérationnel.

Pierre Merhand a pris la tête de Créations Cantin, connu sous la marque Rozen, le 29 septembre 2023.
Pierre Merhand a pris la tête de Créations Cantin, connu sous la marque Rozen, le 29 septembre 2023. — Photo : Matthieu Leman

Connu pour sa marque Rozen, le fabricant breton de vêtements professionnels Créations Cantin a été racheté le 29 septembre par Pierre Merhand. "Je connais Rozen depuis plusieurs années. Quand j’ai su qu’Eric Guillaume voulait la vendre, j’ai saisi l’opportunité pour concrétiser mon envie d’entreprendre", raconte Pierre Merhand. Dirigeant depuis près de 10 ans le groupement d’employeurs Atouts, à Quévert, le Costarmoricain s’est associé pour reprendre la PME de 36 salariés à deux investisseurs. Samuel Delamaire, l’actionnaire majoritaire, est un ancien chef d’entreprise malouin qui investit dans des start-up et des entreprises "à taille humaine, entre 20 et 40 salariés, plutôt dans la production et la fabrication française", précise-t-il. Créations Cantin est sa plus grosse acquisition jusqu’à présent. Le fonds Breizh Invest PME, a également investi à un niveau non communiqué. Ses prises de participation habituelles s’élèvent à entre 10 et 20 % du capital.

Fabrication française

Basé dans les Côtes-d’Armor, à Lamballe-Armor, Rozen est spécialisé dans la fabrication de vêtements professionnels des personnels d’Ehpad, qui représentent 80 % de son activité. Ayant réalisé 3,7 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2022, "l’entreprise se trouve en bonne situation financière et en croissance non-stop depuis quatre ou cinq ans", affirme Pierre Mehrand, nouveau président de la SAS. "Rozen, c’est 51 ans de fabrication française, nous sommes le village gaulois du textile !" De l’atelier lamballais, sortent 100 000 pièces chaque année en moyenne. La PME compte 1 500 clients.

"L’idée n’est pas de changer quelque chose qui marche bien mais de procéder à des réglages, comme sur une formule 1", explique le nouveau chef d’entreprise. "Nous sommes ambitieux et avons encore un gros potentiel de croissance, à commencer sur le marché français des maisons de retraite. Nous allons continuer à travailler notre cœur de métier." Pour y arriver, Pierre Merhand, qui va prendre le temps de découvrir encore l’entreprise, évoque une augmentation des moyens consacrés à la force commerciale et du parc machines. "Nous avons la place nécessaire pour mettre des machines supplémentaires et embaucher."

Co-créations avec les clients

La PME propose des produits catalogue (40 % du CA), des produits à la demande (modification des modèles catalogues en fonction de la demande des clients ; 30 %) et les co-créations (conception de A à Z du vêtement avec le client ; 30 %). Ces deux dernières catégories sont en croissance. La personnalisation des textiles est réalisée selon trois méthodes : la broderie, la sérigraphie et la sublimation. Rozen possède également sur son site industriel une boutique, qui génère près de 5 % du chiffre d’affaires.

Un mois après son arrivée à la tête de la PME costarmoricaine, le repreneur se déclare "bluffé par l’équipe, ses compétences de très haut niveau et par l’outil industriel qui nous donne de l’agilité. J’aime l’histoire que raconte cette entreprise."

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition