Côtes-d'Armor

Financement

Les investisseurs particuliers d'Armor Angels ont distribué 7,3 millions d'euros depuis 2007

Par Matthieu Leman, le 20 juillet 2021

Armor Angels participe à l’amorçage des jeunes entreprises des Côtes-d'Armor et des départements limitrophes. Depuis sa création, l’association, membre de Breizh Angels, a distribué 7,3 millions d’euros. Elle recherche activement de nouveaux membres.

Michel Brandelet, président d’Armor Angels, entouré de Bernard Arzur (à gauche) et Jacques Le Couillard, membres de l’association.
Michel Brandelet, président d’Armor Angels, entouré de Bernard Arzur (à gauche) et Jacques Le Couillard, membres de l’association. — Photo : Matthieu Leman

L'association costamoricaine d'investisseurs particuliers Armor Angels cherche de nouveaux adhérents. Le profil type : un ancien entrepreneur ou cadre dirigeant, désireux de transmettre son expérience et un peu de son capital à de jeunes patrons de start-up.

150 000 euros investis en moyenne

"Depuis notre lancement, en 2007, nous avons financé 32 entreprises pour un total de 7,3 millions d’euros, avec un minimum de 50 000 euros, un maximum de 500 000 euros et une moyenne qui se situe autour de 150 000 euros", détaille Michel Brandelet, président d'Armor Angels.

Les membres de l'association font ces investissements de manière individuelle. Un pacte d’actionnaire est conclu avec l'entreprise financée, qui prévoit un accompagnement du chef d’entreprise, des reporting et les conditions de la sortie du capital. La durée d’investissement est de six ou sept ans. "Nous sommes dans la phase d’amorçage et nous permettons un effet de levier, avec la participation de Breizh Angels (coordination régionale, NDLR). Il est également plus facile pour les banques de s’engager. Ensuite, c’est aux fonds d’investissement ou à un repreneur de prendre la suite", reprend Michel Brandelet, président depuis 2014.

Tringaboat financé à hauteur de 200 000 euros

Au-delà du bilan financier, l'association de business angels costarmoricains met en avant quatre entreprises aidées qui ont réussi : Hemarina, SaootiClaripharm et Apizee. Si toutes les entreprises financées depuis 2017 sont encore en activité, elles ne rencontrent pas toutes le même succès. Mais l'opération reste quasi blanche pour les membres d’Armor Angels, à l’équilibre sur la période sans compter les avantages fiscaux de leur investissement.

Dernière jeune pousse à avoir été financée : le lannionais Tringaboat. Les quatre associations membres de Breizh Angels vont apporter 200 000 euros au constructeur de bateau amphibie routier.

Michel Brandelet, président d’Armor Angels, entouré de Bernard Arzur (à gauche) et Jacques Le Couillard, membres de l’association.
Michel Brandelet, président d’Armor Angels, entouré de Bernard Arzur (à gauche) et Jacques Le Couillard, membres de l’association. — Photo : Matthieu Leman

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail