Finance

L'association d'expertise comptable Igam en plein développement

Par Matthieu Leman, le 03 mai 2022

David Le Meur a pris la direction de l’association d’expertise comptable Igam, qui compte 34 agences, principalement en Bretagne. La structure se développe notamment dans le conseil et le juridique et se prépare à la révolution de la facture électronique. Des opérations de croissance externe pourraient se réaliser.

David Le Meur a été nommé directeur général de l’association d’expertise comptable Igam, en février.
David Le Meur a été nommé directeur général de l’association d’expertise comptable Igam, en février. — Photo : Matthieu Leman

David Le Meur a été nommé directeur général de l’association d’expertise comptable Igam (20,6 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2021, 300 salariés), basée à Lamballe, en février. Le professionnel était arrivé en juin 2020 au sein de la structure, comme directeur conseil en charge de la responsabilité du service juridique, après 21 ans au sein de Cerfrance, dans le Finistère et en Loire-Atlantique.

Le dirigeant arrive à la tête d’une entreprise en croissance, tant en termes de chiffre d’affaires (+ 7,5 % en 2021) que de clients, au nombre de 6 500 (+ 6 %). Une évolution favorisée par la fusion avec la Cagir en juillet 2021, une association qui possédait deux agences à Bordeaux (300 clients).

Désormais, Igam compte 34 agences, d’Avranches à La Roche-sur-Yon, dont une dizaine dans les Côtes-d’Armor, son fief historique, ainsi qu’une implantation parisienne (huit collaborateurs, 300 clients). Sa rentabilité (ratio EBE sur CA de 5 % après intéressement) lui permet d’envisager d’autres croissances externes. "Nous sommes ouverts aux opportunités", explique David Le Meur.

100 000 bulletins de paye édités

La croissance organique se révèle dynamique dans les secteurs juridiques et de la paye. En 2021, 100 000 bulletins de paye ont été édités pour les clients et 2 500 actes juridiques réalisés (ce secteur juridique a généré un chiffre d’affaires en hausse de 30 %, à 1,3 million d’euros en 2021). L’activité de conseil a, elle, doublé pour atteindre près d’un million d’euros de chiffre d’affaires.

Ces "sources de développement", auxquelles il faut ajouter la gestion de patrimoine, devront compenser la digitalisation en marche d’une partie de l’activité des experts-comptables. La facture électronique est prévue dès 2024 pour les grands groupes, deux ans plus tard pour les autres entreprises. "L’intelligence artificielle prend de plus en plus de place dans notre métier : il nous faut faire évoluer nos compétences davantage vers le conseil et ces offres de service différents", estime le dirigeant. Un gros travail de formation va être mis en place cet automne pour anticiper puis accompagner ces changements, tandis qu’un groupe de travail de collaborateurs et de clients a été composé.

L’association est en phase de recrutement d’une trentaine de nouveaux collaborateurs et de sept à huit apprentis. Un exercice difficile. "Il n’y a pas beaucoup de candidats, les jeunes ne perçoivent pas la diversité de notre métier", regrette David Le Meur. Traditionnellement fort sur les artisans, qui représentent encore 33 % de ses clients, Igam s’est notamment développé sur les secteurs de la location immobilière (22 %), et des Hôtels cafés Restaurants et services aux entreprises (20 %).

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition