Dordogne
Champignonnière Champidor : le sort sera scellé le 5 juillet
Dordogne # Agroalimentaire # Juridique

Champignonnière Champidor : le sort sera scellé le 5 juillet

S'abonner

Le 5 juillet, le tribunal de commerce de Périgueux doit statuer sur le sort de la champignonnière Champidor, située à Chancelade (Dordogne), placée en redressement judiciaire depuis décembre 2023. En grande difficulté en raison de l’effondrement du marché du champignon bio, Champidor a supprimé 17 postes, décision confirmée en mai par le tribunal de commerce. Pour sauver cette entreprise née en 1870 et qui comptait encore il y a quelques semaines 47 salariés, il faut trouver un repreneur qui soit en capacité de réinjecter 150 000 euros. Ce montant est nécessaire pour assurer la pérennité de l’activité. La champignonnière de Chancelade ne produit plus que sept tonnes de champignons de Paris bio par an, contre douze tonnes il y a deux ans. Si aucune solution n’est trouvée d’ici l’audience, cette entreprise risque de disparaître avec sa trentaine d’employés restant.

Dordogne # Agroalimentaire # Juridique