Nouvelle-Aquitaine

Accompagnement

Pierre Loonis prend les commandes de la plateforme d'accélération de l'Usine du futur

Par Anne Cesbron, le 16 novembre 2021

Dans le cadre du programme régional dédié à l’Usine du futur, la plateforme d’accélération de l’Usine du futur a été créée en mai 2021 sous forme associative. La structure, dirigée par Pierre Loonis, s'installe "en dur" au sein du parc industriel et technologique de Pessac Bersol. Le 18 octobre, lors des dernières délibérations votées en commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, les élus ont attribué une aide de 699 119 euros à ce projet. 

Pierre Loonis
Pierre Loonis — Photo : DR

Sa nouvelle mission telle qu’il la définit consiste à " rationaliser et conduire l’accompagnement des entreprises pour aller, au plus vite possible, vers l’utilisation rentable des techniques de l’industrie du futur". À 53 ans, Pierre Loonis, vient de prendre les commandes de la plateforme d’accélération de l’Usine du futur Nouvelle-Aquitaine (PFA-NA), quittant du même coup la direction de Proxinnov, centre d’expertise technique dans le domaine de la robotique industrielle basé à La Roche-sur-Yon.

"Ce qui change, c’est que l’on va mettre de la rentabilité, de la productivité dans l’ensemble des dispositifs actuels, pour faire percoler les composantes de l’usine du futur au sein du tissu industriel. Il manquait un peu de synergies, de catalyse, d’organisation pour que l’on puisse accélérer l’accès à ces technologies, à ces usages et procédures par le monde des PME et ETI qui va très vite, où il faut être agiles", martèle ce spécialiste de la robotique et de l’intelligence artificielle, pdg de la start-up angoulinoise Acquisition&action Drone.

Au sein du parc industriel et technologique de Pessac Bersol, aux côtés des centres techniques du CEA Tech, et de Tecnalia, la plateforme doit mettre en place des démonstrateurs, véritable usine pilote sur 600 mètres carrés. "Nous allons convaincre en montrant, dans un esprit de maker. Et en montrant l’intérêt d’incorporer de la technologie moderne dans les processus des PME ETI, les industriels vont pouvoir se l’approprier pour leur propre business", poursuit Pierre Loonis.

Pierre Loonis
Pierre Loonis — Photo : DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail