Bordeaux

Immobilier

Coworking : comment Héméra espère prendre l’avantage

Par Astrid Gouzik, le 06 février 2018

Le projet était connu depuis plusieurs mois. L'accélérateur de start-up bordelais vient de présenter plus en détail sa future halle capable d'accueillir 190 "coworkers". Dès la fin du troisième trimestre 2018, ils investiront l'ancienne usine Marie Brizard, en plein centre-ville.

Le futur espace de coworking de l'accélérateur de start-up bordelais Héméra qui ouvrira fin 2018 dans l'ancienne usine Marie Brizard. — Photo : Héméra

Les espaces de coworking poussent comme des champignons dans la métropole bordelaise. Mais il faut bien dire que le projet d’Héméra a de l’allure. Réhabilitation d’un lieu atypique, « rooftop » à couper le souffle et plusieurs espaces de restauration : il réunit tous les critères pour rivaliser avec ses homologues parisiens. Dès l’été, l’accélérateur de start-up (actuellement installé sur la rive droite) investira l’ancienne usine Marie Brizard, située en plein cœur de Bordeaux, rue Fondaudège. Les 1900 mètres carrés de la structure de type Eiffel pourront accueillir environ 190 « coworkers », avec des postes en open space mais également des bureaux privatifs fermés de 2 à 11 personnes.

Photo : Astrid Gouzik/JDE

Echanger des conseils... et faire du business

De quoi accueillir les start-up accélérées par Héméra bien sûr mais aussi des pépites qui n’auraient pas intégré son programme d’accompagnement, ainsi que des indépendants, des investisseurs, etc. Le but des cinq cofondateurs Julien Parrou-Duboscq (Actiplay), Benoît Droulin (Azendoo), Grégory Lefort (Azendoo), Brice Thebaud (Alienor Partners) et David Ducourneau (Sports Aventure) : créer un écosystème unique au sein duquel les différents acteurs pourraient s’alimenter mutuellement et partager leurs expériences. Pour créer une saine émulation… et échanger du business, évidemment !  

Mais le modèle économique d’Héméra pour ce projet ne repose pas uniquement sur la location de ses bureaux. Héméra a préservé un vaste espace ouvert à l’entrée du bâtiment, destiné à accueillir des conférences et des événements. Les bars du rez-de-chaussée et celui du rooftop seront ouverts au public. Ces différents lieux de restauration seront exploités par le traiteur bordelais Arom qui table sur un chiffre d’affaires d’environ 2,2 millions d’euros en année pleine. Le groupe traiteur proposera également un service de conciergerie réservé exclusivement aux locataires des bureaux.  

« Vitrine de l’innovation » 

Car l’accélérateur mise sur la multiplicité des services associés et la dimension de la structure pour se différencier de ses concurrents. Elle mettra à disposition des coworkers une grande salle de jeu, un espace de détente, proposera des activités sportives, organisera des ateliers et des rencontres « pour que chacun puisse monter en compétence », expose Claire Gendron, business development manager chez Héméra. « Nous souhaitons que les startups s’approprient ce lieu et qu’il devienne une vitrine de l’innovation bordelaise ». Avec en prime la souplesse caractéristique de ce type d’espaces : un tarif mensuel tout inclus (de l’électricité aux imprimantes en passant par les cafés), sans garantie ni caution, ni même engagement de durée.

Autre point fort, dès 2019, le ligne D du tramway s’arrêtera au pied de la Halle Héméra. La réhabilitation de l’ancienne usine d’embouteillage Marie Brizard s’inscrit plus largement dans un vaste projet immobilier porté par Belin Promotion qui a aménagé l’ensemble du terrain pour construire des appartements haut-de-gamme et des commerces. De quoi redonner des couleurs à un lieu quelque peu laissé à l’abandon. 

Photo : Héméra
Le futur espace de coworking de l'accélérateur de start-up bordelais Héméra qui ouvrira fin 2018 dans l'ancienne usine Marie Brizard. — Photo : Héméra

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture