Gironde

Transport

Après une année morose, GT Solutions réduit ses investissements

Par Astrid Gouzik, le 22 octobre 2020

L'entreprise familiale girondine de transport GT Solutions a, elle aussi, ressenti les effets de la crise sanitaire. Des secousses toutefois amorties par sa solidité financière et par des orientations stratégiques adaptées, notamment la diversification de ses activités. 

Pour limiter les effets du confinement sur son activité, GT Solutions a eu un recours massif au chômage partiel.
Pour limiter les effets du confinement sur son activité, GT Solutions a eu un recours massif au chômage partiel. — Photo : GT Solutions

Drôle de bizutage que cette première année à la direction générale de l’entreprise familiale pour Matthieu Sarrat. Le prestataire de solutions de transport GT Solutions (2 000 salariés, 230 M€ de CA en 2019), installé à Bassens, en Gironde, n’a pas été épargné par la crise du Covid-19. La dynamique ETI a vu son activité fondre de 60 % durant les quinze derniers jours du mois de mars, au début du confinement. "Ce n’est pas tout à fait l’année que nous avions prévue lors de ma prise de poste", regrette Matthieu Sarrat. "Les clients et les collaborateurs ont été chahutés".

Selon les prévisions, le chiffre d’affaires 2020 pourrait subir une baisse de 20 % et le résultat net serait négatif cette année. Sur son métier historique, la location de véhicules industriels avec chauffeurs (qui représente 70 % de son chiffre d’affaires), plusieurs secteurs ont résisté, notamment l’agroalimentaire, la santé et la grande distribution, alors que d’autres ont subi un coup d’arrêt important, comme l’automobile ou la distribution de matériaux. Aujourd’hui encore, l’entreprise n’a pas retrouvé son niveau d’activité d’avant crise. De quoi convaincre le jeune dirigeant de rechercher l’équilibre entre ses diverses activités afin de ne pas souffrir d’une paralysie totale comme certains de ses concurrents.

Cet exercice mitigé n’aura pas de conséquences sur l’emploi, assure GT Solutions. En revanche, l’entreprise a revu à la baisse ses investissements. Elle devrait injecter 10 millions d’euros pour renouveler ses équipements, contre 20 à 25 M€ les années précédentes. GT Solutions continue notamment d’étoffer sa flotte de camions utilisant du gaz naturel comme carburant, en prévision de l’interdiction dès 2024 à Paris des véhicules diesel.

Préserver les sous-traitants

Pour amortir l’onde de choc provoquée par le Covid, le spécialiste du transport a massivement eu recours au chômage partiel et mis en place des mesures conservatoires. "Des dispositifs parfois bâtis à la hâte mais plutôt efficaces, raconte Matthieu Sarrat. Nous avons procédé à la revue des projets de l’année et décalé ce qui pouvait l’être. Par ailleurs, nos frais de déplacement ont chuté". En revanche, l’ETI n’a pas eu recours au prêt garanti par l’État (PGE) : "nous sommes rentrés dans la crise avec un niveau de liquidité suffisant", explique le dirigeant. Il garde toutefois un œil soucieux sur l’ensemble de ses sous-traitants, qui sont pour GT Solutions une ressource stratégique. "Le PGE a été très utile pour certains petits fournisseurs mais nous restons vigilants. C’est quand il va falloir rembourser que les problèmes vont surgir".

Autre caillou dans la chaussure de GT Solutions : l’intégration de Fret Industrie, l’une des deux entreprises rachetées en 2018, s’avère plus compliquée que prévu. Un système d’information obsolète et un écosystème de sous-traitants parfois fragiles n’ont pas facilité la tâche de l’ETI girondine. "Nous sommes toujours dans la phase d’intégration, on y met beaucoup de temps et d’argent", concède Matthieu Sarrat. Le rachat aura tout de même permis à GT d’élargir, et donc de sécuriser, ses activités.

Pour limiter les effets du confinement sur son activité, GT Solutions a eu un recours massif au chômage partiel.
Pour limiter les effets du confinement sur son activité, GT Solutions a eu un recours massif au chômage partiel. — Photo : GT Solutions

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail