Industrie

Le ligérien HEF accélère sa diversification en reprenant des PME en Bretagne et en région parisienne

Par Gilles Cayuela, le 15 juin 2021

Avec les acquisitions de l’américain Abrisa Technologies, de Kerdry à Lannion (Côtes-d'Armor) et Fichou à Fresnes (Val-de-Marne), le ligérien HEF a réussi en quelques mois à se constituer un pôle d’expertise dans le domaine de la photonique appliquée aux surfaces.

HEF ambitionne de devenir un acteur mondial reconnu de la photonique appliquée aux surfaces.
HEF ambitionne de devenir un acteur mondial reconnu de la photonique appliquée aux surfaces. — Photo : Pierre Grasset

Expert mondial dans l’ingénierie et le traitement des surfaces, HEF (3 000 salariés ; 207 M€ de CA en 2020) accélère sa diversification dans la photonique. "Notre métier de base c’est la tribologie mais nous avons démarré la photonique dans les années 80. C’est une expertise que nous avons cultivée au fil des années sur un marché qui vit des mutations et qui s’accélère. Le temps était venu pour nous d’acquérir une taille critique", explique le président d’HEF, Fabrice Prost.

Pour y parvenir, le groupe d’Andrézieux-Bouthéon - qui voit dans la photonique un moyen de pénétrer les marchés des nouvelles mobilités, du médical, de la défense ou encore du spatial - a procédé par croissance externe. Reprise de la société californienne Abrisa Technologies (142 salariés ; 18 M€ de CA en 2020) le 23 décembre 2020, acquisition de Kerdry à Lannion dans les Côtes-d’Armor (20 salariés ; 2 M€ de CA en 2020) le 31 mars dernier, puis de Fichou à Fresnes dans le Val-de-Marne (35 salariés ; 3,2 M€ de CA en 2020) le 7 mai… HEF a réussi à constituer en quelques mois un pôle d’expertise qui pèsera 10 % de son chiffre d’affaires global en 2021, soit près de 23 millions d’euros.

"Cela nous permet aujourd’hui d’avoir une véritable visibilité auprès des grands donneurs d’ordres mondiaux et une présence forte sur le marché français avec une filière qui n’était pas structurée, avec des acteurs trop morcelés", développe Fabrice Prost.

Structurer une filière française

Structurer cette filière française de la photonique, c’est d’ailleurs l’un des objectifs que s’est fixés HEF. "Nous allons travailler pour faire monter en puissance cette filière et replacer ainsi la France comme un acteur mondial de pointe dans la photonique par le biais de nos actions de recherche", lance le dirigeant, qui espère doubler la part de la photonique dans le chiffre d’affaires du groupe sous trois à cinq ans.

Pour ce faire, HEF prévoit de faire passer les effectifs de son pôle de recherche stéphanois de 80 à 100 salariés assez rapidement "en faisant grossir l’équipe photonique", précise-t-il. Les avancées technologiques qui en découleront serviront ensuite le développement de Kerdry et Fichou, qui serviront de rampes de lancement industriel et bénéficieront de la visibilité du groupe pour augmenter leurs volumes d’affaires auprès des grands donneurs d’ordres.

"C’est ce qui manquait à Kerdry. Dès l’instant où nous sommes devenus propriétaires, les clients nous ont contactés pour faire monter en puissance leur relation commerciale", argumente Fabrice Prost.

Une antenne de Fichou à Saint-Etienne

Pour Fichou, l’enjeu sera d’aller chercher des marchés à plus gros volumes. "Aujourd’hui Fichou, c’est essentiellement les systèmes du Rafale, des marchés pointus mais à très petits volumes. Notre ambition est d’implanter le savoir-faire de Fichou à Saint-Etienne en créant une antenne sous deux ans pour encrer nos travaux de recherche dans l’industrie", confie Fabrice Prost.

Une proximité que le groupe ligérien entend également développer avec les acteurs académiques et industriels de la filière photonique stéphanoise (écoles, laboratoires, industriels, etc.) pour faire émerger des innovations made in Loire et poursuivre sa croissance avec un objectif. "Doubler la taille du groupe sous une dizaine d’années".

HEF ambitionne de devenir un acteur mondial reconnu de la photonique appliquée aux surfaces.
HEF ambitionne de devenir un acteur mondial reconnu de la photonique appliquée aux surfaces. — Photo : Pierre Grasset

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail