Grenoble

Restauration

Création d'entreprise

La start-up FoodPrint mesure l’impact carbone des menus des restaurants

Par Marie Paturel, le 27 mars 2023

Grâce à un calculateur spécifique, la start-up grenobloise FoodPrint permet aux restaurateurs de mesurer l’impact carbone de leurs menus et d’en informer les convives. Objectif : réduire les émissions de gaz à effet de serre dans la restauration et changer durablement les comportements.

Elisa Jourde et William Roquier, cofondateurs de FoodPrint.
Elisa Jourde et William Roquier, cofondateurs de FoodPrint. — Photo : FoodPrint

C’est à l’école d’ingénieur Grenoble INP Ense3 que l’idée a émergé : une association étudiante désirait connaître l’impact carbone des assiettes servies au restaurant universitaire. William Roquier, alors étudiant, se lance dans le projet et édite les informations sur une simple feuille A4. Le succès est tel que le jeune ingénieur décide de poursuivre l’aventure et se met en quête de collaborateurs. Elisa Jourde, diplômée de Sciences Po Grenoble spécialisée en droit de l’environnement, le rejoint. En juin 2022, l’entreprise FoodPrint est officiellement créée à Saint-Martin-d'Hères et étend son champ d’action à d’autres restaurants universitaires, puis à la restauration d’entreprise. Aujourd’hui, FoodPrint travaille avec trois restaurants du Crous à Grenoble et un restaurant d’entreprise géré par Eurest sur le site de Veolia à Vaulx-en-Velin (Rhône).

Un affichage pour orienter les choix de repas

"Nous souhaitons accompagner les restaurants dans la réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre en jouant sur la demande des convives, explique Elisa Jourde. L’affichage en amont permet d’orienter leurs choix de manière éclairée." Pour mesurer l’impact de cet affichage, un questionnaire qualitatif est réalisé auprès des consommateurs, puis les données des caisses sont analysées. "Par exemple, à Vaulx-en-Velin, nous avons mesuré une hausse de 18 % de la consommation de plats végétariens depuis le début de l’affichage", précise la cofondatrice de FoodPrint.

FoodPrint propose un affichage de l’empreinte carbone des plats à l’entrée des restaurants.
FoodPrint propose un affichage de l’empreinte carbone des plats à l’entrée des restaurants. - Photo : William Roquier

Si d’autres entreprises proposaient déjà une solution similaire – à l’image du suédois Klimato, surtout implanté en Scandinavie – FoodPrint se démarque en apportant une solution clé en main à ses clients. "Calculer l’impact carbone des menus et gérer l’affichage sont deux missions que le restaurateur n’a pas le temps de prendre en charge", appuie Elisa Jourde.

Le calculateur utilisé par FoodPrint s’appuie sur la base de données Agribalyse de l’Ademe. Les deux cofondateurs de 23 ans espèrent développer prochainement un logiciel qui leur permettra d’automatiser davantage les calculs. "Après avoir bénéficié d’un soutien de 4 500 € de la fondation Grenoble INP et de 1 000 € de la fondation Vinci Autoroutes, nous privilégions le financement bancaire pour le développement du futur logiciel", précise Elisa Jourde.

50 000 euros de chiffre d’affaires attendus

D’ici juillet, une fois leur diplôme de l’IAE Grenoble en poche, les associés espèrent se rémunérer au Smic. "Pour cela, le chiffre d’affaires doit atteindre 48 000 à 50 000 euros d’ici la fin de l’année", précise Elisa Jourde. Une ambition qui passe par la conquête d’une vingtaine de clients en 2023, notamment en prospectant auprès des restaurants interentreprises à l’échelon national, en poursuivant leurs efforts auprès de la restauration collective (universités, administrations) et, enfin, en touchant la restauration commerciale.

Avant la fin de l’été, une campagne de crowdfunding sera également lancée, pour appuyer le développement de la start-up mais aussi dans un but de sensibilisation, la deuxième mission de FoodPrint. "À terme, nous misons sur une répartition de l’ordre de 70 % de notre chiffre d’affaires issus de notre calculateur et 30 % de nos actions de sensibilisation", entrevoit Elisa Jourde.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition